L’homme d’affaire d’origine libanaise Ziad Takkiedine a été condamné, jeudi, pour avoir diffamé l’ancien ministre français de l’Intérieur Claude Guéant, en affirmant lui avoir remis 5 millions d’euros en liquide, a-t-on appris de sources médiatiques.

Selon lui, cet argent aurait servi à financer de manière illégale, la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Le tribunal correctionnel de Paris a estimé dans une décision rendue ce jeudi, que Claude Guéant avait été diffamé, indique France Info.

Les faits concernent une interview donnée en novembre 2016, dans laquelle Ziad Takkiedine affirme avoir remis 5 millions d’euros d’argent libyen à l’ancien ministre, au cours de trois voyages entre Paris et Tripoli en 2006 et 2007, dans le but de financer la campagne de Sarkozy.

L’interview en question avait été publiée par Mediapart, également poursuivi par Claude Guéant mais finalement relaxé.

Ziad Takkiedine a été condamné à une peine de 8 mille euros d’amende par la justice qui considère que la preuve de ce transit financier n’a jamais été apportée.

Ces affirmations de l’homme d’affaire libanais avaient constitué un élément décisif dans l’enquête portant sur le financement libyen présumé de Nicolas Sarkozy.

L’ancien président français a d’ailleurs été mis en examen en mars 2018 pour « corruption passive », « financement illégal de campagne électorale » et « recel de fonds publics libyens » et placé sous contrôle judiciaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here