samedi, juin 12, 2021

Gaza: Les représentants des listes « indépendantes » refusent le report des élections palestiniennes

Les représentants des listes « indépendantes » en lice pour les élections législatives palestiniennes dans la bande de Gaza ont accepté, ce jeudi, de rejeter toute décision qui conduirait à « l’annulation ou au report du processus électoral ».

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse conjointe tenue par les représentants des listes indépendantes (d’un total de 28 listes), devant le siège du Conseil législatif à Gaza.

De fortes prévisions tablent sur une décision qui pourrait être prise au soir de ce jeudi, afin de reporter les élections générales, en raison de l’absence d’une réponse d’Israël à la demande de la tenue des suffrages à Jérusalem.

« Le report des élections est une tentative pour contrecarrer le processus démocratique et de confisquer le droit constitutionnel du peuple palestinien », a déclaré Ihab al-Nahal, chef de la liste « La voix du peuple », dans un discours prononcé au nom des listes indépendantes participantes au scrutin.

Et Al-Nahal d’ajouter : « Aucun parti n’a le droit de reporter les élections, et quiconque prend la décision du report assume une responsabilité juridique, politique et populaire des conséquences de ce choix ».

Al-Nahal a expliqué que donner la permission aux résidents de Jérusalem de voter est un « droit constitutionnel garanti par la Commission électorale centrale, conformément à la loi ».

« Cela signifie que la tenue d’élections à Jérusalem ne nécessite pas l’autorisation de l’occupation, étant donné que Jérusalem est la capitale et l’essence de la souveraineté nationale, qui ne peut être abandonnée », a-t-il ajouté.

La décision du report attendue est également considérée comme « une violation flagrante de la loi palestinienne et une atteinte à la liberté du peuple de choisir ses représentants par des moyens démocratiques ».

Les élections palestiniennes sont censées se dérouler en 3 étapes : les législatives prévues pour le 22 mai, la présidentielle pour le 31 juillet et l’élection du Conseil national envisagée pour le 31 août.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos