vendredi, octobre 30, 2020

Guerre en Libye: Les forces pro-GNA saisissent 22 véhicules et des munitions appartenant à la milice de Haftar

L’armée libyenne a annoncé, jeudi, qu’elle progresse à l’intérieur de Qasr Bin Ghachir, dernière région contrôlée par la milice de Haftar dans la capitale Tripoli, affirmant qu’elle a atteint la frontière administrative de la ville de Tarhouna (sud-est).

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par le centre de médias de l’opération Volcan de la colère, après l’annonce de l’attaque méenée depuis 3 axes contre Tarhouna, dernière ville de l’ouest de la Libye contrôlée par la milice du général renégat Khalifa Haftar.

« Nos forces poursuivent leur progression dans Qasr Bin Ghachir, Souq al-Khamis, jusqu’à l’entrée de Famm Molgha à l’intérieur des frontières administratives de la ville de Tarhouna, au sud-est de la capitale », a indiqué l’armée libyenne.

La même source a ajouté que « l’unité anti-terroriste à l’axe de Wadi al-Rabii dans le sud de Tripoli a pris le contrôle d’un entrepôt de munitions, de 5 véhicules militaires, 3 véhicules blindés, 7 chars et transporteurs de soldats et 3 artilleries ».

Plus tôt dans la journée de jeudi, les forces du gouvernement libyen a annoncé la libération des zones d’Aïn Zara et de Wadi Al-Rabi au sud de la capitale Tripoli (ouest) de la milice de Haftar.

L’armée libyenne a libéré,mercredi, l’aéroport international de Tripoli dans le sud de la capitale, un an après le contrôle de la milice de Haftar.

Les forces gouvernementales oeuvrent maintenant à reprendre le contrôle de la région de Qasr Bin Ghachir, dernière zone contrôlée par la milice de Haftar à Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté inetrnationale.

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a lancé, depuis le 4 avril 2019, une attaque infructueuse pour prendre le contrôle de la capitale, Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Depuis le lancement de l’opération « Tempête de paix » le 25 mars dernier, l’armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique « Al-Wattia » et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d’Al-Asabi’a (sud-ouest de Tripoli).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

BBC : «Des citoyens ouïghours déportés de force depuis l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis...

La chaîne britannique, BBC, a diffusé un reportage indiquant que «les autorités d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis (EAU) et de l’Égypte avaient déporté...

Égypte : un prisonnier politique décède en prison suite d’une négligence médicale

Le prisonnier politique égyptien, Kamal Habib Marzouq est décédé, mercredi, en prison de la Nouvelle-Vallée des suites d’une négligence médicale. L’information a été publiée, jeudi, par la Fondation...

Sénégal : au moins 140 migrants morts lors du naufrage le plus meurtrier de...

« Selon des sources médiatiques, les marines sénégalaise et espagnole, ainsi que des pêcheurs qui se trouvaient à proximité, ont sauvé 59 personnes et...

Covid-19 : 47636 nouveaux cas diagnostiqués en France

La France a enregistré 47.637 contaminations supplémentaires par le nouveau coronavirus en 24 heures, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires, qui ont aussi fait...

France: le gouvernement dévoile les modalités du reconfinement

Lors d'une conférence de presse, le gouvernement français a détaillé les mesures de reconfinement qui entre en vigueur ce vendredi 30 octobre. Reconfinement en Martinique Dans...