samedi, mai 28, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

«Des parties visent à impliquer Doha dans la crise de l’occident et la Russie», affirme l’ancien Premier ministre du Qatar

Courrier arabe

L’ancien Premier ministre du Qatar, le cheikh Hamad ben Jassim al-Thani a signalé que «des parties malveillantes visaient à impliquer le Qatar dans le conflit où l’occident se confronte à la Russie, à cause de la crise énergétique résultant de l’escalade militaire russe en Ukraine».

Il avait signalé, lors d’une série de tweets, postée mardi sur son compte : «Certaines parties, dans notre région, ont une addiction à lancer des campagnes d’incitation. Ils tentent d’impliquer le Qatar dans les affrontements en cours actuellement, entre l’occident et la Russie».

Il ajouta : «Certains ont prétendu que l’émir a été invité à Washington, avant le déclenchement de la guerre, afin que l’Europe fasse appel au gaz qatari pour substituer le gaz russe».

«Ce sont des mensonges, car la visite de l’émir était prévue bien avant l’escalade de la crise ukrainienne», avait-il précisé.

Il signala : «Ils ont oublié que la préparation du gaz a besoin de plusieurs années, soit par les pipelines ou par les tankers».

Selon lui : «Ces incitations que nous voyons et entendons, me rappelle les campagnes organisées durant les années 60 et 70 du siècle dernier, mais les parties qui en sont responsables oublient que les peuples condamnent les incitations et les mensonges, car ils savent qu’ils sont lancés pour les duper».

Dans ce contexte, il est à rappeler que l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, était parti à Washington, fin janvier dernier, pour rencontrer le président américain, Joe Biden, et discuter de plusieurs affaires d’intérêt commun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos