lundi, juillet 13, 2020

Hong Kong: la Chine prend ses premières mesures de représailles contre les USA

C’est la réplique au soutien apporté par le congrès américain aux manifestants hongkongais la semaine dernière. Ce lundi, Pékin a annoncé une série de contremesures visant des ONG américaines. Les autorités chinoises suspendent également le droit de visite de la marine américaine dans le port de Hong Kong.

La dernière fois qu’un navire américain a été aperçu dans la baie de Victoria remonte à avril 2019. L’USS Blue Ridge, navire amiral de la 7e flotte américaine basée au Japon, avait alors sorti la fanfare comme le veut cette tradition qui remonte à la colonie britannique et que Pékin a laissé perpétuer après la rétrocession de l’île à la Chine en 1997.

Mais depuis juin, plus rien… Avec les manifestations anti-gouvernementales à Hongkong, les autorités chinoises ont mis fin à ces visites de repos et de loisirs pour les marins américains. Elles ont rejeté les demandes d’accostage du transporteur amphibie USS Green Bay et du croiseur USS Lake Erie en août ainsi que celle de l’USS Wasp en septembre.

Sanctions aussi contre les ONG

Les mesures annoncées par l’un des porte-paroles du ministère chinois des Affaires étrangères ce lundi viennent prolonger cette décision. Elles concernent également les avions, ainsi que certaines organisations non gouvernementales et associations basées aux Etats-Unis. Selon Mme Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires Étrangères, ces ONG « assument une part de la responsabilité dans le chaos à Hong Kong et doivent en payer le prix. »

Human Rights Watch, le National Endowment for Democracy, l’Institut National démocratique pour les Affaires internationales, l’Institut Républicain International ou encore Freedom House… Toutes ces ONG ont récemment soutenu les manifestants hongkongais ou dénoncé unemploi de la force jugé abusif côté policiers. Si nécessaire, des mesures supplémentaires seront prises menace la diplomatie chinoise « afin de préserver la stabilité et la prospérité de Hongkong ».

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...

Le Premier ministre libyen discute avec les chefs des forces armées de la situation...

Le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj s'est entretenu, dimanche, avec les chefs des forces armées pour discuter de la situation militaire en Libye et des opérations dans la...