Human Rights Watch (HRW) a demandé, lundi, aux autorités saoudiennes de libérer l’activiste  Waleed Abu Al-Khair connu par sa défense des droits de l’homme .

Un communiqué a été diffusé par HRW , sur son site électronique , selon lequel l’avocat M.Waleed Abu Al-Khair a purgé une peine de cinq (05) ans, après la décision de justice le condamnant à 15 ans de prison en 2014, à cause de ses déclarations aux médias, ses activités sur Twitter, et son action pacifique liée à la défense des droits de l’homme.

Waleed Abu Al-Kair a émis un jugement sur le registre des droits saoudien, notamment les peines sévères prononcées contre les critiquants musulmans.

Mickael Page, le directeur adjoint de la division en Moyen-Orient et en Afrique du Nord a affirmé que « la réduction au silence de la voix de l’opposition pacifique avec des peines si honteuses montre le non-respect de l’Arabie saoudite des réformes politiques et civiles sérieuses».

Ce dernier a considéré que chaque jour qui passe , dont Abu Al-Khair est toujours emprisonné , démontre que la politique de réforme adoptée par le prince héritier Mohammed Ben-Salmane (MBS) ne rime à rien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here