jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Idleb: 4 civils tués dans un raid aérien russe sur la zone de désescalade

Les raids des chasseurs russes, contre des zones résidentielles de la zone de “désescalade” au nord-ouest de la Syrie, ont fait quatre morts dans les rangs des civils.

Dans un communiqué rendu public, samedi, l’Observatoire du contrôle du trafic aérien, relevant de l’opposition, a fait savoir que les chasseurs russes ont visé la ville de « Darat Izza » et les villages de « al-Sahharah », « Kafr Naha », « Tadil » et « A’ajel » dans la campagne d’Alep et les villages de « Kafar Sijnah » et « Hass » dans la campagne d’Idleb.

De leur côté, des sources de la Défense civile (les casques blancs) ont rapporté que les bombardements dans le village « al-Sahharah » ont tué 4 civils et blessé un volontaire de l’organisation humanitaire de protection civile.

Alors que la Turquie et la Russie s’étaient parvenues, en septembre 2018, à un accord pour établir une zone de désescalade à Idleb, interdisant les hostilités, la région connaît de nombreuses violations par le Régime et les groupes terroristes affiliés à l’Iran soutenus par les chasseurs russes.

Depuis, plus de 1800 civils ont été tués dans des attaques du Régime syrien et des forces russes, en violation à la fois de l’accord de cessez-le-feu de 2018 et d’un autre qui a commencé le 12 janvier dernier.

Au total, environ 1,7 million de Syriens ont été déplacés vers des zones proches de la frontière turque pour éviter des attaques intenses au cours de l’année écoulée.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos