jeudi, septembre 23, 2021

Irak : 7 morts et 11 blessés suite à l’explosion de 61 pylônes électriques

Le gouvernement irakien a annoncé, samedi, la mort de 7 personnes et blessé 11 autres, dans les récentes explosions contre 61 tours d’électricité dans le pays.
La cellule médiatique gouvernementale a déclaré dans un communiqué :  »Les attaques contre le réseau électrique national ont entrainé la mort de 7 personnes et la blessure de 11 autres ainsi que le sabotage de 61 pylônes électriques ».

Le communiqué n’a précisé ni le nombre les pylônes électriques endommagés ou les zones ciblées, ni l’identité des victimes.

Cependant, ces derniers jours, les autorités ont annoncé qu’un certain nombre de pylônes électriques ont été attaqués dans les provinces de Diyala (est), Kirkouk et Salah al-Din (nord).

Dans le même contexte, le Premier ministre Mustafa Al-Kazemi a ordonné, aujourd’hui, aux forces de sécurité de prendre des mesures rigoureuses afin de sécuriser les tours électriques des attaques auxquelles elles sont exposées.

Cette annonce intervient à l’issu d’une réunion de la Cellule de crise chargée du dossier des tours électriques présidée par Al-Kazemi, en présence de responsables chargés du dossier de l’énergie et de responsables des services de sécurité, selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre.

« Au cours de la réunion, ils sont passés en revue de la protection des pylônes électriques contre les attaques terroristes et les actes de sabotage. Pour sa part, le Commandement des opérations conjointes a soumis un rapport sur ses procédures suivies à ce sujet. Quant au Premier ministre, il a souligné à cet égard avoir déployer tous les efforts possibles afin améliorer la sécurisation de ces pylônes », a indiqué le communiqué.

Auparavant, le ministère de l’Électricité avait annoncé, dans deux communiqués, que 5 pylônes de transmission d’électricité ont été endommagées, samedi, à la suite d’attaques à l’explosif, dans les provinces de Ninive (nord) d’Anbar (ouest).

Le ministère irakien de l’Électricité a annoncé, dans la journée du vendredi, le rétablissement du réseau d’alimentation électrique dans le pays après une coupure qui a duré plusieurs heures, et ce, après que des inconnus ont attaqué des pylônes électriques dans les provinces de Diyala à l’est et de Salah al-Din au nord. De leur côté, les autorités ont accusé l’organisation terroriste Daech d’avoir organisé la plupart de ces attaques.

Ces attaques ont provoqué une coupure totale d’électricité dans les provinces du pays, à l’exception du district kurde au nord de l’Irak, soit 15 provinces sur un total de 18.

À la suite de la récente coupure électrique, le Premier ministre irakien, Mustafa Al-Kazemi, a décidé de mettre en place une cellule de crise pour faire face à la pénurie d’électricité, et a annoncé avoir accepté la démission du ministre de l’Électricité, Majid Hantoush, et le Directeur général de la Compagnie générale d’électricité (Sud), Ahmed Khairy, qui fait actuellement l’objet d’enquêtés pour négligence, selon un communiqué antérieur du bureau du Premier ministre.

L’Irak subit une pénurie d’électricité depuis des décennies, en raison des guerres successives, de l’instabilité de la situation sécuritaire dans le pays et de la corruption endémique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos