L’envoyé spécial du président américain Donald Trump auprès de la coalition anti-Daech, Brett McGurk, a entamé, mardi, une série de pourparlers avec des dirigeants irakiens pour accélérer la formation du nouveau gouvernement.

Les pourparlers interviennent quelques jours avant la tenue de la première session du nouveau gouvernement prévue le 3 septembre prochain, où le président du Parlement et ses deux vice-présidents seront élus.

Une source au sein du ministère irakien des Affaires étrangères ayant requis l’anonymat a déclaré à Anadolu que « McGurk, est arrivé en Irak dans le cadre d’une visite officielle visant à inciter les blocs politiques à accélérer la formation du gouvernement », sans mentionner la durée de la visite.

L’émissaire de Trump s’est réuni mardi avec Oussama al-Najafi (vice-président de la République) et avec le candidat de l’alliance de ‘l’Axe national » sunnite à la présidence du nouveau Parlement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here