8.5 C
New York
lundi, décembre 4, 2023

Buy now

spot_img

Irak : Les manifestations s’étendent au pays et la police tire à balles réelles

Courrier arabe

Hier à Bagdad, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles pour disperser les manifestants, qui protestaient contre la corruption et dénonçaient la dégradation des services, une journée sanglante, suite à laquelle le président «Barham Saleh» a appelé la population à garder le calme.

Des milliers d’Irakiens se sont manifesté mardi dans «la place al-Tahrir» au centre de Bagdad, ainsi dans plusieurs autres villes du pays, proclamant l’amélioration des services et des conditions de vie, demandant des emplois pour les chômeurs, et appelant à la lutte contre la corruption financière et administrative.

Des témoins ont raconté que «la population de la région «al-Chaab», située au nord de la capitale, avaient mis le feu pour barrer la route et bloquer le trafic, et que la police et l’armé avaient dû intervenir pour les disperser», signalant que le même scénario s’était reproduit à «al-Sader » et à «Karbala».

De leur part, des sources de la police locale ont signalé qu’«au moins 8 personnes ont été touchés au sud-est de Bagdad, après que des membres de la police et de l’armée ont lancé des bombes à gaz lacrymogène et ont tiré à balles réelles pour disperser des dizaines de manifestants», tandis qu’une source médicale révéla à l’agence «Anadolu» que «le bilan des manifestations à Bagdad seule, était de 4 morts, et de plus de 700 blessés, dont plusieurs étaient dans des cas critiques».

Les réactions officielles  

Entre temps, le chef des forces de la police irakienne «Jaafar al-Batat», qui a installé des barrages de sécurité dans plusieurs régions de la capitale, a appelé ses troupes à garder le calme, et à protéger les manifestants ainsi que les propriétés publiques et privées.

Alors que pour sa part, le président «Barham Saleh» a proposé de répondre aux demandes des manifestants, en appliquant des réformes et en offrant des postes de travail aux citoyen, déclarant : «Il est de notre devoir de répondre aux demandes légitimes».

Le président affirma sur son compte officiel que «les manifestations pacifiques étaient un droit légal, et que les forces irakiennes étaient chargées de protéger les droits des citoyens», insistant sur le maintien de l’ordre, et sur le calme et le respect des lois.

De son côté, le premier ministre «Adel Abdel Mahdi» avait annoncé le lancement d’une enquête professionnelle, afin de comprendre les raisons derrières les incidents des manifestations.

Un appel pour ouvrir une enquête

Suite à ces évolutions, la présidence du Parlement irakien à appeler à ouvrir une enquête transparente concernant les évènements qui s’étaient produits lors des manifestations, notant lors d’un communiqué, avoir invité le comité de la sécurité et de la défense, et celui des droits de l’homme à entreprendre les mesures nécessaires.

Le chef du parti politique «Moktada al-Sadr» a aussi critiqué les violations menées contre les manifestants, notant que l’autorité de l’état ne s’impose pas au détriment des pauvres et des démunis, et appelant à une enquête transparente et au jugement des responsables.

Notons que la représentante du secrétaire général des Nations unies avait fait preuve de son inquiétude, et appela les autorités à chercher une solution pacifique pour résoudre la situation, sans pour autant que son organisme n’intervienne ou ne dénonce ce qui semble frôler la crise dans un riche pays pétrolier.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici