jeudi, octobre 29, 2020

Irak : Les manifestations s’étendent au pays et la police tire à balles réelles

Courrier arabe

Hier à Bagdad, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles pour disperser les manifestants, qui protestaient contre la corruption et dénonçaient la dégradation des services, une journée sanglante, suite à laquelle le président «Barham Saleh» a appelé la population à garder le calme.

Des milliers d’Irakiens se sont manifesté mardi dans «la place al-Tahrir» au centre de Bagdad, ainsi dans plusieurs autres villes du pays, proclamant l’amélioration des services et des conditions de vie, demandant des emplois pour les chômeurs, et appelant à la lutte contre la corruption financière et administrative.

Des témoins ont raconté que «la population de la région «al-Chaab», située au nord de la capitale, avaient mis le feu pour barrer la route et bloquer le trafic, et que la police et l’armé avaient dû intervenir pour les disperser», signalant que le même scénario s’était reproduit à «al-Sader » et à «Karbala».

De leur part, des sources de la police locale ont signalé qu’«au moins 8 personnes ont été touchés au sud-est de Bagdad, après que des membres de la police et de l’armée ont lancé des bombes à gaz lacrymogène et ont tiré à balles réelles pour disperser des dizaines de manifestants», tandis qu’une source médicale révéla à l’agence «Anadolu» que «le bilan des manifestations à Bagdad seule, était de 4 morts, et de plus de 700 blessés, dont plusieurs étaient dans des cas critiques».

Les réactions officielles  

Entre temps, le chef des forces de la police irakienne «Jaafar al-Batat», qui a installé des barrages de sécurité dans plusieurs régions de la capitale, a appelé ses troupes à garder le calme, et à protéger les manifestants ainsi que les propriétés publiques et privées.

Alors que pour sa part, le président «Barham Saleh» a proposé de répondre aux demandes des manifestants, en appliquant des réformes et en offrant des postes de travail aux citoyen, déclarant : «Il est de notre devoir de répondre aux demandes légitimes».

Le président affirma sur son compte officiel que «les manifestations pacifiques étaient un droit légal, et que les forces irakiennes étaient chargées de protéger les droits des citoyens», insistant sur le maintien de l’ordre, et sur le calme et le respect des lois.

De son côté, le premier ministre «Adel Abdel Mahdi» avait annoncé le lancement d’une enquête professionnelle, afin de comprendre les raisons derrières les incidents des manifestations.

Un appel pour ouvrir une enquête

Suite à ces évolutions, la présidence du Parlement irakien à appeler à ouvrir une enquête transparente concernant les évènements qui s’étaient produits lors des manifestations, notant lors d’un communiqué, avoir invité le comité de la sécurité et de la défense, et celui des droits de l’homme à entreprendre les mesures nécessaires.

Le chef du parti politique «Moktada al-Sadr» a aussi critiqué les violations menées contre les manifestants, notant que l’autorité de l’état ne s’impose pas au détriment des pauvres et des démunis, et appelant à une enquête transparente et au jugement des responsables.

Notons que la représentante du secrétaire général des Nations unies avait fait preuve de son inquiétude, et appela les autorités à chercher une solution pacifique pour résoudre la situation, sans pour autant que son organisme n’intervienne ou ne dénonce ce qui semble frôler la crise dans un riche pays pétrolier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines en Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré ce mercredi 28 octobre que les gouverneurs des 16 landers avaient accepté de fermer, à partir du...

Jordanie: le gouvernement déploie 45 mille agents pour sécuriser les élections législatives

Le directeur de la sûreté publique, le Général Hussein Al Hawatmeh a annoncé, mercredi, que 45 000 agents de sécurité seront déployés dans le...

Washington : Des manifestations suite à la mort d’un citoyen afro-américain

De violentes manifestations se sont déclenchées mercredi, à Washington, suite à la mort d’un Afro-Américain au terme d'une course-poursuite avec la police américaine. La chaine locale « NBC4 »...

Tunisie : “la situation épidémiologique est très dangereuse” (ministère de la Santé)

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, mercredi, que la situation épidémiologique dans le pays est devenue très dangereuse après la hausse spectaculaire...

Libye : 4 nouveaux cimetières trouvés à Tarhounah

En Libye, les forces de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont déclaré, hier mardi, avoir trouvé des...