dimanche, octobre 24, 2021

Irak: rencontre historique entre le Pape François et Ali al-Sistani à Nadjaf

Le pape François a rencontré, samedi, la plus haute autorité chiite en Irak, Ali al-Sistani, à Nadjaf (sud), dans un appel à la tolérance religieuse et à la cohabitation des différentes confessions.

La réunion a eu lieu au bureau d’al-Sistani dans la ville de Nadjaf, à 200 km de Bagdad, selon le correspondant de l’Agence Anadolu.

Il a fallu des mois pour préparer la rencontre historique du Pape chez al-Sistani, afin de discuter de tous les détails nécessaires lors des concertations entre les deux autorités religieuses.

La réunion à huis clos devrait porter sur les problèmes que rencontre la minorité chrétienne, al-Sistani étant considéré comme une figure de grande influence pour la majorité chiite du pays.

Le pape François a appelé les musulmans à cohabiter avec la minorité chrétienne irakienne, assiégée depuis longtemps, selon l’Associated Press.

Après Nadjaf, le pape se rendra dans la ville d’Ur, en mémoire d’Abraham qui serait né à cet endroit, dans le gouvernorat de Dhi Qar (sud), d’après les récits historiques.

C’est la toute première visite d’un Pape en Irak et c’est également le premier voyage qu’effectue le Pape François à l’étranger, depuis le début de la pandémie dans le monde.

Les autorités irakiennes ont mis en place tous les préparatifs notamment les mesures de sécurité terrestre et aérienne.

La visite intervient dans un contexte sécuritaire instable et à moment où l’Irak vit des tensions à répétition et une escalade d’attaques depuis l’année dernière, visant l’ambassade américaine et les forces de la coalition internationale déployées dans les bases militaires.

La visite intervient également au lendemain de l’instauration d’un couvre-feu dans tout le pays (à l’exception de la région de Kurdistan-nord), qui s’étale de jeudi soir à lundi matin.

La visite est le prolongement d’une série de visites du Pape dans les pays arabes dans le but de promouvoir une culture de tolérance et de cohabitation entre les religions.

La première tournée du pape François dans la région avait eu lieu, en 2014, dans la capitale jordanienne, Amman, après quoi il s’était rendu en Palestine.

En 2017, le Pape avait rencontré le cheikh d’Al-Azhar, Ahmed Al-Tayeb, lors de la Conférence internationale sur la tolérance en Égypte, puis aux Émirats arabes unis, en 2019, lors de la première visite d’un Pape dans la région du golfe arabe.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos