samedi, octobre 31, 2020

Israël et Bahreïn annoncent un accord « historique » de normalisation de leurs relations

Israël et Bahreïn ont conclu vendredi un accord de normalisation de leurs relations, un mois après l’accord historique entre les Émirats arabes unis et l’État hébreu. L’annonce a également été faite par Donald Trump, alors que l’accord doit être officiellement signé à la Maison Blanche la semaine prochaine.

Une « étape historique en direction de la paix au Moyen-Orient ». Bahreïn et Israël ont conclu un accord de normalisation de leurs relations, ont annoncé, vendredi 11 septembre, les dirigeants des deux États et le président américain Donald Trump dans un communiqué commun.

« L’ouverture d’un dialogue direct sur la création de liens entre ces deux sociétés dynamiques et économies développées va permettre de confirmer la transformation du Moyen-Orient et accroître la stabilité, la sécurité et la prospérité dans la région », est-il écrit dans ce communiqué.

La décision de Bahreïn suit celle qu’ont prise au mois d’août les Émirats arabes unis, provoquant une vague de réprobation dans certaines parties du monde arabo-musulman.

« Citoyens d’Israël, je suis ému de vous informer que ce soir, nous parviendrons à un autre accord de paix avec un autre pays arabe, Bahreïn. Cet accord s’ajoute à la paix historique avec les Émirats arabes unis », a ainsi déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, dans un communiqué en hébreu.

Cérémonie de signature mardi

« Encore une percée historique aujourd’hui ! », a également annoncé sur Twitter le président américain, Donald Trump. « Nos deux grands amis Israël et Bahreïn ont conclu un Accord de Paix », a-t-il ajouté.

Bahreïn et Israël partagent avec d’autres pays arabes de la région la même hostilité à l’égard de l’Iran, que Manama accuse d’instrumentaliser la communauté chiite de Bahreïn contre la dynastie sunnite au pouvoir.

Lors d’une visite du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo à Manama fin août, le roi de Bahreïn avait réaffirmé que son pays soutenait la création d’un État palestinien, semblant rejeter implicitement l’appel de Washington à établir rapidement des relations avec Israël.

Le communiqué commun diffusé par la Maison Blanche précise que Bahreïn se joindra à une cérémonie de signature prévue mardi à la Maison Blanche en présence de Benjamin Netanyahu.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...