mercredi, octobre 21, 2020

Israël surveille l’Irak et le Yémen, et se prépare aux menaces iraniennes

Courrier arabe

Les scènes régionales surveillées par les renseignements israéliens ne cessent de croître, au fil du temps. Et c’est à l’ombre des évolutions actuelles, qu’un rapport stratégique israélien évoque les menaces que représentent l’Irak et le Yémen, critiquant la politique américaine abordée avec l’Iran, et son absence de la scène.

«Alon ben David», un analyste de la chaîne israélienne «chaîne 13» a expliqué: «Après que les Américains se sont retirés de la zone, les Israéliens se sont retrouvés seuls face aux défis régionaux, ceci poussa les renseignements israéliens à s’occuper personnellement de nouvelles zones, qui n’appartenaient pas à leur champ d’intérêts».

Politique américaine critiquée

Il parla de l’Irak et du Yémen, qui représentent une bombe à retardement risquant d’exploser à tout moment, infligeant des dégâts à toute la région.

«Face à l’absence totale des Américains, qui auraient pu intervenir pour gérer les conflits, le chaos devient important, et l’existence d’Israël est menacée», avait-il ajouté.

Il signala également, lors du rapport publié samedi, par le journal israélien «Maariv», que le chef d’état-major de l’armée israélienne, «Aviv Kokhavi» avait dernièrement lancé des critiques, accusant la politique américaine dans la région de mettre plus de charge à l’armée israélienne.

Notant qu’Israël avait dut, par ses propres moyens, surveiller de près les évolutions en Irak et au Yémen, où l’Iran alimente constamment des milices armées.

Le nucléaire iranien inquiète Israël   

Il indiqua que le président américain «Donald Trump» ne cachait pas ses intentions à conclure un nouvel accord nucléaire avec l’Iran, et nota: «Téhéran produit désormais 180kg d’uranium par mois, la permettant de produire la quantité nécessaire pour une bombe atomique, en moins d’une année».

«Alon ben David» affirma qu’Israël était inquiète au sujet des activités iraniennes, et indiqua que l’importante quantité d’eau lourde, que les Iraniens avaient pu obtenir dernièrement, aggravait la situation du nucléaire dans la région.

Une opération militaire pour anéantir le projet nucléaire de l’Iran

Selon lui, «Israël discute la possibilité d’avorter le projet nucléaire iranien, à travers une opération militaire directe, au cas où les sanctions économiques et les opérations secrètes des renseignements échoueraient à dissuader l’Iran».

Il expliqua que Tel-Aviv partait de principe que le Hizbollah pouvait être une partie active des prochains affrontements avec l’Iran, et signala que Kokhavi et les chefs militaires israéliens intensifiaient les menaces, contre le Liban, l’avertissant des risques d’affrontements directes avec eux.

Au final, l’analyste israélien affirma que son pays était prêt à tout faire, pour assurer son existence dans la région, et parla de nouveaux projets militaires, développés pour protéger les citoyens et maintenir la sécurité nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...