mercredi, octobre 21, 2020

La cellule d’espionnage émiratie interpellée en Turquie était en relation avec Mohamed Dahlan, selon de nouvelles informations  

Courrier arabe

Le journal turc «Sabah» a dévoilé de nouveaux détails, au sujet de la cellule d’espionnage émiratie, interceptée à Istanbul, le 16 avril dernier, affirmant que la cellule était liée à Mohamed Dahlan, le conseiller du prince héritier émirati Mohamed Ben Zayed.

Le journal déclara que deux des trois personnes qui formaient la cellule ont été arrêtées, alors que la troisième avait pu prendre la fuite, notant que cette dernière du nom chiffré «H.E.R», était le chef de la cellule qui entretenait des relations avec «Mohamed Dahlan», le dirigeant palestinien licencié du mouvement du «Fatah», et l’actuel consultant du prince héritier émirati.

Il ajouta que «bien que «H.E.R» a quitté la Turquie, le suspect interpellé «Zaki Mubarek Hassane» qui s’était suicidé en prison le 29 avril dernier, était le plus dangereux de tous», affirmant que la CIA américaine l’avait entraîné à fabriquer des explosifs et que les services de renseignement turcs tenaient des preuves contre l’autre suspect «Samer Chaabane», l’accusant de comploter avec Dahlan pour des actes menaçant la sécurité turque.

Les nouvelles preuves 

Les informations obtenues par le journal, à travers des sources au sein des services de renseignements turcs (MIT), démontrent que Chaabane avait eu plusieurs conversations téléphoniques avec une personne nommée «Zaki Hassan», et une autre des services de renseignements émiratis à Dubaï, nommée «Kassam abou Sultane».

Lors d’une des conversations avec «Abou Sif», une personne d’Abu-Dhabi, Chaabane signala : «J’ai envoyé un grand nombre de courriers électroniques au sujet de notre travail, j’étais supposé rencontrer Abou Khaled depuis 4 jours déjà, mais il ne m’a pas appelé», et indiquant que les lettres en question étaient celles que les MIT avait pu avoir.

Le journal indiqua aussi «qu’en 1999, Chaabane avait eu des formations dans le domaine des explosifs, qu’il avait travaillé dans les rangs des brigades al-Aqsa, lors d’al-Intifada de 2001 aux côtés de Zaki Mubarak, et qu’en 2003, il avait été entraîné en Ukraine et en France».

Il ajouta que «Chaabane s’était échappé vers l’Égypte, à cause de la séparation palestinienne entre le Hamas et le Fatah, et qu’il avait été arrêté par les autorités égyptiennes au Caire, après sa libération, Chaabane travailla pendant 4 mois comme officier au sein du service des renseignements secrets au consulat palestinien en Malaisie», mentionnant que pendant les années allant de 2009 à 2017, Chaabane travailla au consulat palestinien d’Abu-Dhabi, où il été étroitement lié à Mohamed Dahlan, le consultant du prince héritier émirati, pour ensuite aller en Turquie pour travailler au profit de Dahlan.

Au final, le journal indiqua que Samer Chaabane, et Zaki Mubarak étaient venues en Turquie pour des affaires d’espionnage, et que Mubarak envisageait d’épouser une femme turque pour s’assurer une couverture sociale, et mener tranquillement son travail.

Rappelant que les deux espions interpellés étaient chargés de plusieurs missions d’espionnage, dont la surveillance des membres du Fatah et du Hamas, ainsi que plusieurs personnalités opposantes aux régimes de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...