mercredi, avril 14, 2021

La Jordanie interdit toute publication liée à l’affaire du prince Hamza

Le procureur général adjoint de la capitale jordanienne Amman, Hassan Al-Abdallat, a décidé, mercredi, d’interdire toute publication liée à l’ancien prince héritier, le prince Hamza ben Al-Hussein.

Cette décision intervient au lendemain d’une solution trouvée à la crise, et ce, après que le roi de la Jordanie, le roi Abdallah II, ait confié à son oncle, Hassan ben Talal, la responsabilité de communiquer avec le prince, ce dernier a, en effet, signé une lettre de loyauté au roi.

Selon l’agence de presse Petra, la décision du procureur général, stipule l’interdiction de tout genre de publication relative à cette affaire.

L’interdiction concerne les médias audiovisuels et les réseaux sociaux, ainsi que la publication et la diffusion de toutes images ou vidéos liées à ce sujet, sous peine de poursuites pénales.

Le prince Hamzah a signé une lettre adressée à son frère le roi, par la médiation de son oncle Hassan, dans laquelle il a déclaré : « Je me soumets à Sa Majesté le Roi, et je resterai fidèle à mes pères et arrières grands-parents. Je maintiendrai cet héritage, en suivant leur voie et leur message. Je serai également attaché à la constitution du cher Royaume hachémite de Jordanie, à sa Majesté le Roi et à son Prince héritier. »

Dimanche, les autorités jordaniennes ont annoncé que des « enquêtes préliminaires » ont révélé l’implication du prince Hamza avec des « parties extérieures » de l’opposition à l’étranger dans « des tentatives de déstabilisation de la sécurité du pays » et de « mobilisation des citoyens contre l’Etat », ce que le prince a nié, par le biais d’une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos