jeudi, avril 15, 2021

La Ligue arabe largement critiquée pour son échec à condamner la normalisation émiratie

La Ligue arabe a été largement critiquée sur les réseaux sociaux après avoir rejeté une proposition palestinienne de condamner la normalisation des Émirats arabes unis avec Israël.

Réunis mercredi par visioconférence, les ministres arabes des Affaires étrangères n’ont pas accepté d’adopter la demande palestinienne.

Une démarche qui a suscité une vague d’indignation sur les médias sociaux.

La déclaration finale de la réunion ministérielle arabe a suscité une vague d’indignation sur les médias sociaux, en se contentant de renouveler l’adhésion à l’initiative de paix arabe en tant que solution à la Cause palestinienne.

Sur Twitter, les internautes ont critiqué ce qu’ils ont appelé de “position passive” de la Ligue arabe concernant la normalisation des Émirats arabes unis avec Israël, considérant cela comme “une attestation de décès” pour l’unité arabe.

Pour Ayman Nour, la figure de l’opposition égyptienne, “en condamnant le projet de résolution palestinien, la Ligue arabe a signé son arrêt de mort”. L’activiste a également publié un tweet datant de 2014 où il avait appelé “les peuples arabes à considérer la Ligue arabe comme une entité morte”.

Dans un post sarcastique, l’internaute Taoufik Alawiya a écrit un communiqué rêvé de la Ligue arabe : “excusez nous d’avoir mis du temps pour normaliser avec Israël”.

De son côté, l’écrivain et homme politique palestinien Yasser Zaatarah a estimé, sur Twitter, que “l’abandon du projet de condamnation de l’accord de normalisation de l’ordre du jour de la réunion régulière de la Ligue arabe est une nouvelle confirmation que les problèmes de la nation sont les derniers soucis de l’organisation régionale”.

Le 13 août, les EAU et Israël sont parvenus à un accord pour normaliser leurs relations, qui a été rejeté par la Palestine, les factions et le peuple.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos