mercredi, décembre 1, 2021

La ministre de l’Immigration égyptienne menace ceux qui critiquent le régime de leur « couper la tête »

Courrier Arabe

Lors d’un rassemblement de la communauté égyptienne au Canada, la ministre de l’Immigration égyptienne, Nabila Makram, a déclaré: « celui qui dit un mot sur l’Égypte que va-t-il lui arriver? Il sera décapité! », la ministre l’a dit en passant sa main sur son cou. Les présents ont applaudi ces mots.

Makram a affirmé: « nous n’accepterons aucun mot sur l’Égypte car nous avons un seul pays qui nous rassemble tous. C’est l’Égypte qui nous rapproche même si nous nous en éloignons. À la fin, le pays demeure toujours dans nos cœurs ».

Ces déclarations interviennent dans le cadre de la célébration pour la première fois par le Parlement canadien du mois de juillet comme un mois de civilisation et du patrimoine égyptien.

Une célébration qui s’est faite en reconnaissance du rôle déterminant de la communauté égyptienne dans la société canadienne, en présence de l’ambassadeur du Caire au Canada, du consul général ainsi qu’un député du Parlement canadien d’origine égyptienne.

La ministre Makram a remercié le président du Parlement canadien pour avoir approuvé cette initiative du mois de la civilisation égyptienne, ce qui confirme selon elle le respect et la considération éprouvée par le peuple canadien envers toutes les cultures vivants sur sa terre, et sa détermination à appliquer le principe de la cohabitation et de l’intégration.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos