dimanche, avril 11, 2021

La Mission de l’ONU en Libye condamne fermement les violations de la trêve par Haftar

La Mission d’appui des Nations unies (ONU) en Libye a fermement condamné les violations persistantes du cessez-le-feu annoncé le 12 janvier, dont le dernier est le bombardement répété au cours des deux derniers jours de l’aéroport de Mitiga à Tripoli.

Dans un communiqué rendu public, jeudi, la Mission a expliqué que l’aéroport de Mitiga est un très important débouché vital pour des milliers de Libyens à Tripoli.

Elle a souligné que les violations surviennent à un moment où les Libyens cherchent avec l’ONU à s’efforcer à stopper les combats, à trouver des solutions définitives à la crise, ainsi, mettre fin aux souffrances du peuple libyen.

Les forces gouvernementales libyennes d’entente nationale ont, auparavant, annoncé que les éléments du général à la retraite, Khalifa Haftar, ont à nouveau bombardé, jeudi matin, l’aéroport international de Mitiga à Tripoli, avec des roquettes Grad.

Pour les forces d’entente, “cette offensive est une nouvelle et perpétuelle violation du cessez-le-feu et s’inscrit dans la politique criminelle des milices de Haftar, qui visent souvent des civils innocents”.

En effet, mercredi, les forces du gouvernement libyen ont fait savoir que les troupes de Haftar ont ciblé l’aéroport international de Mitiga dans la capitale, Tripoli, pour la deuxième fois consécutive lors des dernières 24 heures.

Les forces de Haftar violent quotidiennement le cessez-le-feu entré en vigueur le 12 janvier, en lançant des attaques contre Tripoli (ouest), siège du gouvernement d’entente, dans le cadre d’une opération militaire qui se poursuit depuis le 4 avril 2019 pour s’emparer de la capitale.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos