lundi, mai 10, 2021

La Tunisie et l’Algérie suspendent les prières de Tarawih et à Gaza les mosquées sont fermées

La Tunisie, l’Algérie et la Bande de Gaza ont annoncé, lundi, des mesures préventives supplémentaires pour prévenir l’épidémie de coronavirus.

En Tunisie, le ministère des Affaires religieuses a annoncé la suspension des prières de Tarawih pendant le mois sacré, dans le cadre des mesures de prévention de la propagation du virus.

Le ministère a déclaré, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, que la suspension des prières collectives s’étendait également aux prières de Tarawih, et ce jusqu’à la fin des causes de cette suspension. Le ministère a ajouté que les missions éducatives du Ramadan destinées à la communauté tunisienne à l’étranger sont également suspendues.

Lundi soir, le total des cas de Covid-19 en Tunisie s’élevait à 879, dont 38 sont décédés, selon les données officielles.

En Algérie, la Commission ministérielle de la Fatwa a décidé que le jeûne du ramadan ne sera pas annulé à cause de la pandémie de coronavirus, car « il n’y a pas de relation entre le jeûne et la maladie ». Il a également été décidé d’annuler les prières de Tarawih en raison du risque de pandémie.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par la Commission, qui a indiqué que : « La recherche médicale a montré que le jeûne n’affecte pas directement la santé de l’individu. »

Et d’expliquer que « Seules les personnes infectées par le virus et celles souffrant de certains problèmes de santé sont dispensées de faire le carême pendant le mois sacré, car elles sont obligées de prendre des médicaments ».

La Commission a également confirmé que la poursuite de la suspension des prières collectives et de celles du vendredi, ainsi que la fermeture des mosquées, s’applique aux prières de Tarawih, qui ne peuvent pas être effectuées dans ces circonstances et peuvent l’être à domicile, entre les membres de la même famille.

Lundi, l’Algérie avait enregistré 2 713 cas de Covid-19, dont 384 décès et 1 099 cas de guérison, selon le ministère de la Santé.

En Palestine, le ministère des Waqfs et des Affaires religieuses de la Bande de Gaza a annoncé la prolongation de la fermeture des mosquées pendant le mois de Ramadan, dans le cadre des mesures visant à empêcher la propagation du virus.

Le sous-secrétaire du ministère des Waqfs à Gaza, Abdel-Hadi Al-Agha, a déclaré lors d’une conférence de presse que « le Conseil des Ulémas et des muftis de Gaza a décidé la poursuite de la suspension des prières collectives et de celles du vendredi dans les mosquées, tout en maintenant l’appel à la prière à ses heures habituelles « .

Et d’ajouter : « Exceptionnellement, les prières collectives dans les mosquées sont autorisées pour l’imam, le muezzin et le responsable de l’hygiène, pour la pérennité des rituels, tout en respectant les mesures préventives. »

Le 23 mars, le ministère des Waqfs de la Bande de Gaza a décidé la fermeture des mosquées dans le cadre des mesures préventives contre la propagation du virus.

Lundi soir, le nombre total de personnes infectées par le coronavirus en Palestine a atteint 329 cas, 307 enregistrés en Cisjordanie et 15 autres à Gaza, dont 71 personnes se sont rétablies, selon un communiqué officiel.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos