La Tunisie a, à son tour, décidé jeudi de fermer son espace aérien aux Boeing 737-900 MAX et Boeing 737-800 MAX, suite au crash de l’avion de ce type de la compagnie Ethiopan Airlines qui a causé dimanche dernier la mort de 157 personnes.

Selon un communiqué du ministère du transport, l’atterrissage de ces avions sur les pistes des aéroports tunisiens est également interdit.

Cette décision a été prise à la suite des récents incidents concernant le Boeing 737 MAX, en attente des résultats de l’enquête menée sur les causes exactes de ces incidents, ajoute le communiqué qui fait remarquer que les compagnies aériennes tunisiennes n’exploitent pas ce type d’appareils.

Mardi dernier, c’est l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) qui regroupe 32 Etats membres dont tous les pays de l’Union européenne, qui avait annoncé la fermeture des espaces aériens de ses Etats membres aux Boeing MAX qu’ils soient à destination, au départ, ou à l’intérieur de l’UE.

Un grand nombre d’autres pays, dont le Canada, la Turquie, le Liban, l’Egypte, le Vietnam, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Singapour, les Emirats arabes unis et le Koweït, ont banni de leurs espaces aériens ces avions.

Les États-Unis ont, de leur côté, décidé mercredi, sous la pression, l’immobilisation au sol des Boeing 737 MAX.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here