samedi, mai 28, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

La Tunisie frappée par la pénurie de médicaments et attend l’aide de l’Arabie saoudite

Courrier arabe

Le ministre tunisien de la Santé, Ali Mrabet, a affirmé que «son pays souffrait de pénurie de médicaments, spécialement ceux réservés aux maladies chroniques». Il avait promis de résoudre l’affaire au plus vite possible, au moment où Tunis attend l’aide financière que lui avait promis Riyad.

Lors de la visite qu’il organisée dimanche au gouvernerat de Kairouan, le ministre Ali Mrabet avait affirmé que «son équipe travaillait à assurer un stock stratégique de médicaments réservés aux traitements chroniques, pour faire face à la pénurie qui frappe le pays».

Pour expliquer les causes de cette crise, il signala que «la crise était due aux complications économiques engendrées par le coronavirus», précisant que «le pays n’avait pas pu importer les produits nécessaires à la fabrication des médicaments».

Dans ce contexte, il avait indiqué que «plus de 4 millions et demi de citoyens avaient été vaccinés contre le coronavirus, soit plus de 50% des Tunisiens», soulignant que «le pays visait à développer l’immunité collective».

Un soutien saoudien attendu

Le ministre, Ali Mrabet, avait également parlé du manque de moyens dont souffrent les institutions sanitaires à Kairouan et avait signalé que «son ministère se préparait à lancer des travaux pour la construction d’un CHU et d’autres institutions sanitaires, à Kairouan».

Il avait souligné que «le projet sera financé par l’Arabie saoudite et que le CHU portera le nom du roi Salman».

Ceci se présente dans un temps où le gouvernement tunisien attend le soutien financier que lui avait promis l’Arabie saoudite.

La Tunisie compte désormais sur ses amis arabes pour se procurer au moins 3 milliards de dollars, après que l’UE (Union européenne) avait exigé, que le parlement reprenne ses fonctions et que le pays retourne à la démocratie, pour tendre sa main et sauver le pays de la chute imminente qui le menace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos