La Turquie et la France décident d’agir contre les sanctions américaines

Ankara et Paris ont décidé d’agir de concert contre la décision américaine d’imposer des sanctions à la Turquie, a déclaré le ministre turc du Trésor et des Finances, Berat Albayrak.

Albayrak a tenu ces propos lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue français, Bruno Le Maire, lundi à Paris.

Le ministre turc a déclaré avoir tenu une réunion bilatérale très fructueuse avec son homologue français, et une autre élargie au niveau des délégations.

Les récentes décisions des États-Unis d’imposer des sanctions commerciales, en particulier à la Turquie et à l’Union européenne, a constitué le principal sujet des pourparlers entre les deux parties, a-t-il souligné.

Et d’ajouter: « Nous pensons que ces mesures politiquement motivées affectent non seulement le système financier mondial, mais menacent le commerce mondial et la stabilité régionale, et peuvent également causer d’importants problèmes inattendus. »

En outre, Albayrak a évoqué les éventuelles conséquences de la nouvelle approche américaine sur d’autres États.

Il a déclaré: « Cette approche portera non seulement un coup dur au système financier mondial et aux économies des pays développés et émergents, mais nuira également à la stabilité régionale, alimentera le terrorisme et la crise des réfugiés et provoquera des problèmes chaotiques. »

Le ministre a poursuivi: « Face à cette situation, en tant que pays alliés, nous avons pris la décision de d’agir de concert contre ces mesures. »

La France a pris une position importante à l’égard de la fallacieuse approche américaine, a-t-il affirmé, soulignant que ce pays a défendu une position digne de son amitié historique, en s’opposant aux sanctions américaines ciblant l’économie régionale et mondiale ainsi que l’économie turque.

Il a précisé que les récentes mesures prises par les États-Unis pourraient aboutir à isoler Washington de tous ses alliés, notant que le dollar commence à perdre de sa crédibilité dans le commerce mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here