dimanche, novembre 1, 2020

La version anglaise de la chaîne saoudienne, al-Arabiya, supprime un reportage sur le présumé coup d’État mené au Qatar

Courrier arabe

La chaîne d’information saoudienne « al-Arabiya English » a supprimé un reportage qu’elle avait diffusé ultérieurement, et lors duquel elle avait indiqué que l’ancien premier ministre qatari, Hamad ben Jassem al-Thani avait orchestré une tentative de coup d’État au Qatar pour renverser l’émir de son pays, Tamim ben Hamad al-Thani.

Al Arabiya English a expliqué avoir supprimé le reportage après s’être rendu compte «qu’il était basé sur de fausses rumeurs, divulguées sur les réseaux sociaux par des Saoudiens».

Le reportage, dont la copie a été archivée par moteur de recherche Google, démontra une vidéo où des avions militaires survolaient les airs de la région d’al-Wakra avec des coups de feu, renvoyant à une scène de panique et d’insécurité.

La vidéo originale révélée au public  

Suite à ces faits, le chercheur Marc Owen Jones a décidé d’intervenir, expliquant sur son compte Twitter, que «la vidéo du présumé coup d’État déjoué au Qatar était un montage réalisé par des Saoudiens».

Marc Jones a publié la vidéo originale où on peut clairement entendre la voix d’un citoyen qatari certifiant que «le calme régnait dans la région d’al-Wakra et que ça était le plus normal possible».

D’ailleurs, le contrôle de la circulation aérienne, disponible sur des sites web spécialisés, a démontré un mouvement normal dans l’espace aérien du Qatar, au moment de l’enregistrement de la vidéo.

Aussi, sur les réseaux sociaux, plusieurs activistes et militants qataris ont démenti l’information du coup d’État, indiquant «qu’il s’agissait d’une guerre menée par l’armée électronique saoudienne pour déstabiliser la situation interne du pays».

Sur ce, il importe de noter que Doha se fait attaquer, depuis que le blocus lui fut imposé en 2017, par des campagnes médiatiques, tentant en vain de lui mettre des pressions pour la pousser à changer ses positions diplomatiques.

Les observateurs signalent que «c’est l’inconditionnel soutien accordé au printemps arabe et aux soulèvements populaires, qui a fait du Qatar une pierre bloquant le chemin devant Riyad et Abu Dhabi», affirmant que «les deux capitales qui appuient la dictature et les régimes putschistes dans le monde arabe étaient prêtes à tout faire pour empêcher la démocratie de briller».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Macron sur al-Jazeera : «Je ne soutiens pas les caricatures», et les internautes lui répondent

Lors d’une interview exclusive sur al-Jazeera, Emmanuel Macron a déclaré qu’il «comprenait les sentiments des musulmans, après la publication des caricatures outrageuses au prophète...

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...