lundi, octobre 26, 2020

L’AFRICOM annonce que Haftar a reçu 14 avions russes dans la base aérienne d’al-Jofra

Le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) a signalé, mardi, que pas moins de 14 avions russes, sans étiquettes, avaient atterri dans la base aérienne libyenne d’al-Jofra, contrôlée par Khalifa Haftar, venant de Moscou et après une escale en Syrie.

L’AFRICOM avait publié, sur son compte Twitter officiel, des photos d’avions de type Sokhoy-35 et de 4 avions de type Mig-29, notant qu’ils étaient arrivés en Libye depuis une base aérienne russe, passant par la Syrie, où ils furent repeints pour les camoufler.

«Pendant plusieurs jours durant le mois de mai, des avions de types Mig et de Sokhoy portant l’emblème de l’air force russe, avaient décollé depuis Moscou, pour atterrir dans un premier temps dans la base aérienne syrienne de H’mimim, où ils ont été repeints, pour réapparaître sans étiquettes avant de partir pour l’est libyen», avait déclaré le commandement.

L’AFRICOM expliqua que «les avions furent transférés vers la Libye par les membres de l’armée russe et par des combattants russes déployés en Syrie», précisant qu’ils avaient atterri dans l’est libyen près de Tobrouk pour s’approvisionner en kérosène.

Une nouvelle campagne qui se prépare

L’AFRICOM indiqua que «le monde entier savait que Haftar était sur le point de lancer une nouvelle campagne aérienne», signalant qu’«il prévoyait de faire appel aux services de deux pilotes des mercenaires russes pour diriger les avions que lui avait offerts Moscou».

De son côté, Steven Tawnsend, un des officiers de l’AFRICOM déclara qu’«il était claire que la Russie tente de changer la situation sur les terres libyennes en sa faveur, comme fut le cas en Syrie».

Il souligna : «Moscou cherche à étendre sa présence militaire en Afrique, à travers les mercenaires de Wagner, soutenus par le gouvernement russe», signalant que les Russes ne pouvaient plus nier leur implication dans le conflit libyen, «notamment après s’être affichée dans chaque étape, envoyant la quatrième génération des chasseurs développés vers la Libye», avait-il ajouté.

Sur ce, il convient d’indiquer que la base aérienne d’al-Jofra est la deuxième plus grande base de la Libye, et se trouve à 600 km de Tripoli. Les informations affirment qu’elle est dirigée par Wagner et qu’elle représente le point où sont envoyés tous les approvisionnements militaires destinés aux milices de Haftar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : fin du blocus sur les champs et ports pétroliers (communiqué)

La compagnie pétrolière nationale libyenne (NOC) a annoncé, lundi, la levée du blocus sur les champs et ports pétroliers en Libye. Dans un communiqué rendu public, la...

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...

Covid-19 : Plus de 52 mille nouveaux cas de contamination en 24 heures en...

L’agence Santé publique France a fait état dimanche d’un record de 52.000 nouvelles contaminations dues au coronavirus en 24 heures, soit près de 6.600...

Des milliers d’Irakiens dans la rue pour le 1er anniversaire des manifestations populaires

Des milliers d'Irakiens ont défilé dans la capitale, Bagdad, et dans les gouvernorats du centre et du sud du pays, pour participer aux manifestations auxquelles des militants ont...

Le Qatar et la Russie discutent des évolutions en Syrie et en Libye

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a discuté, hier dimanche, avec le ministre qatari des Affaires étrangères, le vice-premier ministre du pays,...