samedi, mai 21, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

L’Algérie a annoncé, mardi, la rupture de ses relations diplomatiques avec son voisin le Maroc, sur fond de ce qu’elle a qualifié d’une « série de positions et de tendances hostiles de Rabat ».

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a déclaré lors d’une conférence de presse que son pays a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc, à compter de ce jour (mardi), sur fond d’une « série de positions et de tendances hostiles » à l’encontre d’Alger de la part de responsables à Rabat.

Le chef de la diplomatie algérienne a ajouté que cette décision fait suite également à la directive du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

« Lorsque les relations sont rompues, il s’ensuit une révision de toutes les relations, et l’examen de ce qui est annulé et de ce qui peut être conservé ».

Lamamra a ajouté que la rupture des relations diplomatiques ne nuira pas aux citoyens des deux pays, étant donné que les consulats continueront de fonctionner normalement.

Il n’a pas été possible dans l’immédiat d’obtenir de commentaire de la part des autorités marocaines, mais Rabat a appelé à plusieurs reprises Alger à tourner la page des différends entre les deux pays.

À l’issue de la réunion extraordinaire du Haut Conseil de Sécurité algérien, tenue mercredi, la Présidence algérienne avait déclaré par voie de communiqué, que ce qu’elle avait qualifié « d’actes hostiles incessants » du Maroc, nécessitaient la révision des relations entre les deux pays, et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières Ouest du pays.

Depuis des décennies, les relations entre les deux pays sont plombées par des questions épineuses relatives aux frontières terrestres fermées depuis 1994, et à la région contestée du Sahara entre Rabat et le Front « Polisario », soutenu par Alger.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos