26.6 C
New York
lundi, juillet 22, 2024

Buy now

spot_img

L’ancien conseiller du prince héritier émirati menace d’envoyer l’armée égyptienne, pour régler le conflit libyen au profit de Haftar

Courrier arabe

Le célèbre politicien émirati «Abdulkhaleq Abdulla» a menacé d’envoyer l’armée égyptienne, en Libye, pour finir la bataille à Tripoli en 24 heures, en faveur du général à la retraite «Khalifa Haftar», si ce dernier peine à accomplir cette opération.

L’ancien conseiller de «Mohamed ben Zayed», le prince héritier des Émirats arabes unis (EAU), a déclaré à travers un tweet publié dimanche sur son compte officiel: « Si l’armée nationale libyenne (telle que la nomme les médias pro-Haftar) peine à accomplir prochainement l’opération de Tripoli, l’armée égyptienne à elle seule, s’en chargera en 24 heures. Elle mettra fin à la souffrance de ses habitants et ira les délivrer de l’emprise des milices armées et des terroristes, qui contrôlent les décisions du Gouvernement d’union nationale (GNA), qui a perdu sa légitimité».

Déclarations provocatrices 

Plusieurs internautes ont répondu à ses déclarations, estimant que l’ancien conseiller de ben Zayed surestimait l’Armée égyptienne. «Si tu es si admiré par l’Armée égyptienne, invites la à libérer les trois îles émiraties, prises par l’Iran», nota un utilisateur en colère.

De leur côté, plusieurs autres ont évoqué l’implication militaire des EAU au Yémen, rappelant qu’Abu-Dhabi ne s’implique que pour semer le chaos. «Vous avez livré Sanaa aux Houthis et Aden aux séparatistes, maintenant vous vous tournez vers Tripoli, et vous voulez la livrer au criminel de guerre Haftar», signala l’un d’eux.

Alors qu’un autre a repris les propos d’«Abdulkhaleq Abdulla», les transposant d’une manière ironique sur la situation au Yémen et déclarant : «Si l’armée des EAU, de l’Arabie saoudite et du Yémen n’ont pas pu libérer Sanaa, l’Armée égyptienne, à elle seule, pourra, en seulement 24 heures, accomplir la mission au Yémen et mettre fin à la souffrance de son peuple, le libérant de l’emprise des Houthis».

 

Notons toutefois, que les déclarations d’«Abdulkhaleq Abdulla» se présentent au moment où les parties libyennes peinent à maintenir le cessez-le-feu, imposé au pays depuis le 12 janvier.

Fragilisé par les violations continuelles des milices de Haftar, le GNA accuse les EAU et l’Égypte d’en être responsables, en fournissant continuellement à Haftar, des armes et des mercenaires, négligeant la loi d’interdiction d’armement imposée au pays par l’ONU.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici