dimanche, janvier 24, 2021

Le Bahreïn demande le report de la visite de Netanyahu ( journal israélien )

La visite du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, au Bahreïn, prévue la semaine prochaine, a été reportée sur demande de Manama, rapporte, mercredi, un journal israélien.

Le journal « Yediot Ahronot », a précisé à cet effet que le Bahreïn, a demandé au cabinet de Netanyahu de reporter la visite, étant donné que Manama, voulait que le premier ministre israélien se rende également aux Émirats arabes unis (EAU), dans le même vol.

« Netanyahu était dans l’impossibilité de visiter les EAU la semaine prochaine, qui coïncide avec la célébration de la fête nationale du pays, c’est qui a entrainé le report de la visite », indique la même source.

Mercredi, le correspondant diplomatique du site israélien « Walla », Barak Rafid, a indiqué que Netanyahu prévoyait de se rendre au Bahreïn le 1 décembre, et aux EAU, le 2 décembre.

Dans ses tweets, Rafid a précisé que les émiratis, ont informé Netanyahu que la date de sa visite serait inappropriée pour eux, car elle coïncide avec la fête nationale du pays, et ont demandé son arrivée ultérieurement au cours du mois.

Le correspondant diplomatique a déclaré qu’en raison du report de la visite de Netanyahu au Bahreïn, une visite attendue du ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, à Manama, a également été annulée.

Ashkenazi devait arriver à Manama, le jeudi 3 décembre, pour assister à la « conférence annuelle sur la sécurité », qui se déroulera dans la capitale bahreïnie.

« Les Bahreïnis ont précisé que Netanyahu devait visiter le pays, mais le protocole diplomatique stipule que les ministres israéliens ne peuvent effectuer de visite officielle, avant celle que devrait effectuer un Premier ministre israélien », a-t-il ajouté.

Manama n’a pas fait part de sa position au sujet de la visite et de son report et ce jusqu’à 22 h 45 (GMT)

Israël a signé à la mi-septembre dernier, deux accords de normalisation avec les EAU et le Bahreïn à la Maison-Blanche sous les auspices du président américain Donald Trump.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos