samedi, avril 17, 2021

Le Canada salue la réussite du Forum de dialogue politique libyen

Le Canada a salué, vendredi, le succès du Forum de dialogue politique qui s’est tenu à Genève en Suisse, sous les auspices des Nations Unies.

C’est ce qui ressort d’Un communiqué rendu public, vendredi soir, par le ministère canadien des Affaires étrangères, et dont Anadolu a eu copie.

« Le Canada se réjouit de l’accord conclu entre les représentants du Forum de dialogue politique libyen (LPDF) qui permettra d’établir un nouveau gouvernement intérimaire et de tenir des élections démocratiques en Libye en décembre 2021 », lit-on dans le communiqué.

Cette réalisation, poursuit le communiqué, représente « une étape cruciale vers la réconciliation politique et la stabilité durable que tous les Libyens méritent ».

« La création d’un nouveau Conseil de présidence de trois personnes et d’un gouvernement d’unité nationale dirigé par un premier ministre s’appuie sur les conclusions de la Conférence de Berlin de janvier 2020, qui ont été adoptées par la résolution 2510 (2020) du Conseil de sécurité des Nations Unies », souligne le texte.

Le ministère a relevé qu’au « cours de cette période de transition, nous encourageons toutes les parties en Libye à ne ménager aucun effort pour favoriser l’unité nationale ».

« Nous appuyons également les travaux en cours de la Commission militaire mixte libyenne pour veiller à ce que les termes de l’accord de cessez-le-feu libyen soient pleinement appliqués », indique le texte.

Le Canada a tenu, en conclusion, à « féliciter la Mission d’appui des Nations Unies en Libye d’avoir facilité le LPDF, ainsi que les représentants libyens pour leurs efforts visant à établir un gouvernement inclusif et unifié ».

Plus tôt dans la journée du vendredi, un vote des membres du Forum du Dialogue politique libyen, tenu sous les auspices de l’ONU à Genève, a abouti à la proclamation de Abdelhamid Dbaiba, Chef du gouvernement, de Mohammed Younis a-Manfi, président du Conseil présidentiel, et de Moussa al-Kouni et de Abdallah Houcine Ellafi, membres du Conseil.

Le Conseil présidentiel et le gouvernement procéderont à la gestion intérimaire des affaires du pays, jusqu’à la tenue d’élections présidentielle et parlementaires en date du 24 décembre 2021.

Depuis le 23 octobre dernier, un cessez-le-feu a été décrété en Libye, mais qui est sporadiquement violé par les milices de Haftar, appuyées en particulier par l’Egypte et les Emirats, et ce en dépit des progrès enregistrés par les protagonistes dans leurs pourparlers aux plans militaire et politique pour parvenir à une solution pacifique du conflit.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos