samedi, juin 12, 2021

« Le groupe Wagner combat pour le compte et au service des intérêts russes », affirme un ancien mercenaire en Libye

Les mercenaires de la firme militaire privée russe, le groupe Wagner, ont été payés pour combattre en Libye et en Syrie, selon un ancien mercenaire.

Marat Gabidullin, qui a passé quatre ans dans le groupe, a parlé à Meduza, un média letton, du livre qu’il a écrit sur Wagner.

Gabidullin a déclaré qu’il avait postulé pour Wagner après avoir terminé son service militaire dans l’armée russe, et que pendant l’interview, il avait été influencé par l’ouverture de la société de sécurité sur ses objectifs.

« On m’a dit que nous irions nous battre dans des endroits où notre Etat a des intérêts, et que nous pourrions en mourir », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter que Wagner a récemment déployé des « combattants » non professionnels dans les zones de combat.

« Plus de la moitié des combattants sont des novices en matière de combat. Les hauts gradés du groupe Wagner agissent comme des hommes d’affaires plutôt que comme des commandants militaires. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons subi de lourdes pertes en Libye, » a-t-il souligné.

 » Ils n’ont pas non plus pris en compte la possibilité d’une implication turque « , a ajouté Gabidullin.

Concernant le transfert de combattants depuis la Syrie vers la Libye, il a déclaré : « En 2019, j’ai reçu un ordre concernant le transfert de Syriens expérimentés au combat vers la Libye. Une fois qu’ils y sont arrivés, un commandant m’a appelé pour me demander s’ils pouvaient mener des attaques suicides. Comment est-ce possible de demander cela ? »

– Les tâches essentielles en Syrie accomplies par Wagner

Critiquant les officiers militaires russes de la base aérienne de Hmeimim, la principale base russe à l’ouest de la Syrie, Gabidullin a souligné que les tâches essentielles en Syrie étaient accomplies par des combattants de Wagner. Il a accusé certains commandants russes de mentir et de tromper leurs supérieurs pour masquer leurs échecs.

Gabidullin a également révélé que les chasseurs Wagner étaient toujours actifs dans les zones de combat en Syrie, en particulier dans les zones désertiques, pour lutter contre le groupe terroriste Daech.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos