samedi, octobre 31, 2020

Le plan d’annexion israélien des terres palestiniennes constitue une violation du droit international, selon l’ALESCO

L’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO) a estimé, mardi, que le plan d’annexion israélien des terres palestiniennes constituait une « violation grave » du droit international.

C’est ce qui ressort de l’intervention de Mohamed Ould Omar, directeur général de l’organisation, lors d’un colloque organisé à Tunis, sous le titre « rejet du projet israélien d’annexion et attachement à la légalité internationale ».

Ould Omar, a ajouté que le plan d’annexion israélien « n’est pas seulement une attaque contre les Palestiniens, mais plutôt une attaque flagrante contre l’ensemble de la communauté internationale ».

Il a appelé à la nécessité de « faire face fermement au plan israélien parce qu’il menace la paix mondiale ».

Le directeur général de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences a réaffirmé : « Le soutien absolu de l’ALECSO au peuple palestinien dans sa défense légitime de ses droits inaliénables, dont le plus important est son droit d’établir un État indépendant sur ses terres avec Jérusalem pour capitale ».

Et de souligner que « la décision d’annexion confirme l’illégalité de l’établissement par Israël de colonies dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, y compris Jérusalem-Est ».

« La création de ces colonies est une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la recherche d’une solution à deux États et à l’instauration d’une paix juste », a déclaré Ould Omar.

Lors du même colloque, l’ambassadeur palestinien en Tunisie, Hayel Al-Fahoum, a déclaré que « fort du soutien américain Israël se considère au-dessus de la loi ».

Al-Fahoum a appelé à « la nécessité de poursuivre Israël pour les crimes commis contre le peuple palestinien ».

Moez Bin Mime, représentant du ministère tunisien des Affaires étrangères au colloque, a déclaré que « le plan d’annexion va saper les efforts visant à relancer le processus de paix qui constitue une urgence pressante aux plans régional et international ».

Ben Mime a appelé la communauté internationale à « assumer ses responsabilités et à empêcher la mise en œuvre du plan d’annexion afin d’éviter que la région sombre dans un cycle de violence et d’anarchie ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé à plusieurs reprises que son gouvernement avait l’intention de lancer, le 1er juillet, le processus d’annexion de près de 30% de la Cisjordanie occupée.

Mais ce plan fait face à de nombreuses critiques internationales.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...