lundi, octobre 25, 2021

Le Qatar avance pour lancer la reconstruction de la bande de Gaza

Courrier arabe

Depuis le déclenchement de la dernière offensive militaire israélienne menée contre la bande de Gaza, le Qatar a enchaîné les efforts diplomatiques pour installer le calme, aider les Palestiniens, et contribuer à la reconstruction de la bande.

Doha avait alors pu conclure un accord, pour maintenir une stabilité sécuritaire à l’intérieur de la bande, et avait annoncé le lancement des opérations pour la reconstruction, selon les déclarations faites le 6 septembre par l’ambassadeur Mohamed al-Amadi, le président du Comité qatari pour la reconstruction de la bande de Gaza.

En avant vers la reconstruction

Selon les données communiquées, en juillet, par le ministère palestinien des Travaux, «Les dégâts infligés par la dernière offensive israélienne ont été estimés à 497 millions de dollars».

De sa part, le secrétaire d’Etat au ministère des Travaux publics et du Logement à Gaza, signala jeudi 23 septembre, que «le Qatar organisait le lancement des travaux pour la reconstruction de la bande de Gaza».

Il avait affirmé, lors de déclarations présentées aux médias, que «le Qatar avait commencé à verser l’argent au compte des propriétaires dont les maisons avaient été entièrement détruites».

Il avait expliqué : «L’opération dirigée par Doha sera organisée en deux phases, une première où 40 millions de dollars, seront versés pour la reconstruction de 1000 habitations, et une deuxième qui prendra en charge la reconstruction de l’infrastructure et des routes qui ont été détruites lors de l’offensive, ainsi que 800 logement inhabitables et partiellement endommagés».

Il avait ajouté : «La deuxième phase de reconstruction prendra aussi en charge le dédommagement des sinistrés, dans les secteurs industriel et agricole».

Toutefois le responsable signala qu’«aucune date précise n’a été définie, pour annoncer officiellement le lancement des projets».

Le Qatar toujours aux côtés des Palestiniens

Dans ce contexte, les observateurs rappellent que «le Qatar avait toujours soutenu le peuple palestinien, en lui offrant tout ce dont il a besoin, en temps normal et en périodes extraordinaires».

«Doha prenait toujours l’initiative et intervenait pour offrir les aides et le soutien aux habitants de Gaza», avaient-ils déclaré.

Ils ont souligné que «la diplomatie qatarie et son gouvernement avait réduit les difficultés qui entravent la reconstruction de la bande, en défiant les autorités israéliennes».

Selon eux, «Doha fait de son mieux, et insiste à être aux côtés du peuple palestinien et de la bande de Gaza, spécialement à l’ombre des crises qu’ils traversent».

Les contributions historiques du Qatar

Au fil des années, le Qatar a toujours répondu présent, pour soutenir la bande de Gaza.

L’ancien émir du pays, le cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, avait ordonné l’octroi de 407 millions de dollars, en 2014, puis une autre aide de 500 millions de dollars.

En octobre 2012, le cheikh ben Khalifa s’était rendu à Gaza, étant le premier et le seul dirigeant arabe à briser le blocus imposé sur la bande et à lui envoyer des aides.

En 2019, le Comité qatari pour la reconstruction de Gaza avait travaillé pour assurer la réhabilitation des laboratoires de l’agronomie, afin de développer les zones agricoles frontalières. Il avait aussi soutenu des projets sportifs, dont la construction du stade international de la Palestine qui avait été détruit lors de la guerre de 2019.

Dernièrement, le Comité qatari a signé un accord avec le Nations unies pour organiser un dispositif assurant la distribution des allocations de 100 dollars par mois, accordées par Doha aux 100 mille familles démunies de la bande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos