jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Le Qatar et l’Iran discutent du renforcement de la coopération et des développements régionaux

Le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammed bin Abdul Rahman Al-Thani a discuté, dans la soirée du mardi, avec son homologue iranien Hossein Amir Abdollahian des moyens de renforcer les relations bilatérales et des derniers développements régionaux.

Les deux ministres se sont entretenus par téléphone, indique l’agence de presse officielle du Qatar.

Les deux parties ont passé en revue « les relations bilatérales entre le Qatar et l’Iran et les moyens de les renforcer et de les développer dans divers domaines ».

« Les derniers développements régionaux et l’échange de vues sur un certain nombre de questions d’intérêt commun » ont été également au menu de cet entretien, selon la même source.

Lundi, le ministre qatari des Affaires étrangères avait évoqué avec son homologue américain Antony Blinken, lors d’un entretien téléphonique, « l’évolution du dossier iranien et les derniers pourparlers sur le nucléaire ».

Le 27 décembre, le huitième round des pourparlers entre l’Iran et le groupe 4+1 (Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) avait repris dans la capitale autrichienne, Vienne.

Ce nouveau cycle de pourparlers est centré sur la principale demande de l’Iran, à savoir la levée des sanctions imposées par l’ancienne administration américaine en mai 2018, après son retrait unilatéral de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos