samedi, décembre 4, 2021

«Le Qatar n’a aucune relation avec les Houthis», affirme un rapport des Nations unies

Courrier arabe

Un rapport réalisé par l’équipe des experts du Conseil de sécurité a déclaré «qu’ aucune relation ne liait le Qatar avec les milices des Houthis», niant les accusations lancées à Doha par le gouvernement yéménite à ce sujet.

Selon l’agence de presse yéménite Debriefer, «le rapport annuel, publié vendredi, signala que les parties étrangères actives au Yémen étaient les Emirats arabes unis (EAU), l’Iran, la Sultanat d’Oman et l’Arabie saoudite».

Le rapport indiqua : «On prétend que d’autres pays régionaux, dont la Turquie et le Qatar sont actifs au Yémen, l’équipe n’a trouvé jusque-là aucune piste crédible prouvant ces propos», en signalant que «les enquêtes à ce sujet étaient toujours en cours».

Les accusations lancées à Doha

L’enquête onusienne fut ouverte à l’ombre des déclarations qu’avaient fait le ministre yéménite de la Culture et du Tourisme, Mouammar al-Iryani.

Il avait accusé le Qatar, à nombreuses reprises, «de soutenir les Houthis et d’enflammer la guerre au pays».

Ainsi, le ministère qatari des Affaires étrangères avait publié un communiqué, en septembre dernier. Il signala qu’«al-Iryani devait plutôt se préoccuper de la souffrance du peuple yéménite au lieu de perdre son temps à attaquer le Qatar», et affirma que «Doha rejetait les propos d’al-Iryani, qui n’avaient aucune preuve».

Dans ce contexte, il est à rappeler que le Yémen est déchiré par la guerre, depuis 2015, après l’implication des forces de la coalition arabe au soutien du gouvernement yéménite qui se bat contre les milices des Houthis, soutenues par l’Iran.

La guerre, obligeant 80% de la population à dépendre des aides humanitaires pour vivre, a causé, selon les Nations unies «la pire crise humanitaire au monde».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos