dimanche, novembre 29, 2020

Le Qatar prend en charge 31 bahreïniens bloqués, après que le Bahreïn a refusé sa proposition de rapatriement

Courrier arabe

Le Qatar a décidé de prendre en charge 31 citoyens bahreïniens bloqués à l’aéroport de Doha, après que Manama ait refusé une proposition avancée par les autorités qataries, qui se portèrent volontaires pour les ramener chez eux à bord d’un vol commercial qatari.

Le bureau de communication gouvernementale du Qatar a déclaré, samedi, que «le Bahreïn avait refusé que 31 de ses citoyens, bloqués à l’aéroport de Doha, soient rapatriés au pays à bord d’un vol commercial qatari».

Il indiqua que «la proposition avait été avancée après que des responsables qataris eurent discuté avec leur homologues à Manama», se renseignant de la manière idéale pour que les ressortissants bahreïniens puissent rentrer chez eux, dans la mesure où le Bahreïn n’autorise pas l’accès des vols commerciaux venant du Qatar.

Manama insiste à gérer sa crise toute seule  

De son côté, le centre de la communication nationale bahreïnienne a déclaré que «depuis la propagation du coronavirus, le royaume bahreïnien avait commencé à rapatrier ses ressortissants qui voulaient retourner, spécialement les citoyens qui se trouvent en Iran, à travers des vols directes, qui s’accordent avec les mesures de sécurité les plus soignées».

«Les autorités qataries devaient mettre fin à leur implication, qui impacte nos arrangements», avait-il ajouté, en expliquant que les vols commerciaux exposaient les voyageurs à tous types de risques sanitaires, à l’ombre de la grave pandémie du coronavirus.

Le centre bahreïnien affirma toutefois: «Un vol a été organisé pour dimanche, tenant compte des mesures de sécurité médicale nécessaires, pour rapatrier les citoyens bloqués à Doha», demandant indirectement aux autorités qataries de rester à l’écart et laisser Manama gérer ses affaires avec ses citoyens.

L’ombre d’une crise

Par ailleurs, le directeur de la communication au sein du ministère qatari des Affaires étrangères, Ahmad bin Saïd al-Rimihi, a déclaré lors d’un tweet publié sur compte officiel,

«Les voyageurs bahreïniens sont refoulés par les aéroports depuis des mois, c’est seulement maintenant que les autorités bahreïniennes demandent de leurs nouvelles», sous-entendant que le Bahreïn, en froid avec le Qatar, cherchait la petite bête et voulait faire une histoire avec cette affaire.

Doha prend les voyageurs bahreïniens en charge

Le ministère de la Santé qatari, lui, a annoncé la prise en charge des 31 personnes bahreïniennes, les plaçant en confinement pour 14 jours, après les avoir tous soumises au teste du Covid-19.

Les autorités à Doha espèrent que Manama puisse, d’ici la fin de la semaine, assouplir les procédures du rapatriement de ses ressortissants, signalant que le Qatar était disposé à les accueillir aussi longtemps qu’il le faudra, en leur fournissant les soins et les suivis nécessaires.

Vu que presque tous les pays contaminés par le coronavirus ont, du jour au lendemain, décidé de couper leurs liaisons aériennes et maritimes avec le monde extérieur, plusieurs personnes se sont retrouvées bloquées dans les aéroports étrangers, et ont du attendre que leurs pays se chargent de les rapatrier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Irak : un policier tué et un civil blessé lors d’une attaque de «...

Un policier irakien a été tué tandis qu’un civil a été blessé, samedi, lors d’une attaque lancée par l’Organisation terroriste « Daech » à...

Responsable soudanais : la délégation israélienne a visité le système des industries de défense

Le membre du Conseil de la souveraineté soudanaise, Mohamed Al-Feki Suleiman, a déclaré que la délégation israélienne récemment arrivée à Khartoum, a visité le système des...

Une chaîne émiratie coupable d’atteinte à la vie privée, pour avoir diffusé les aveux...

L’Office of communication (Ofcom), au Royaume-Uni, a jugé, lundi, que «la chaîne émiratie, «Abu Dhabi TV», était coupable de violations à la vie privée,...

L’ambassadeur du sultanat d’Oman à Paris : «La crise du Golfe prendra bientôt sa fin»...

L’ambassadeur du sultanat d'Oman à Paris, Gazi al-Rawas, a déclaré, mercredi, que son pays se battait pour conserver l’union du Conseil Coopératif du Golfe...

Allemagne : 3 organisations de la société civile intentent un procès contre le régime...

Des organisations de la société civile ont intenté un procès en Allemagne contre le régime d’al-Assad, accusé d'avoir utilisé des armes chimiques lors de...