dimanche, mars 7, 2021

Le Qatar s’oppose aux déclarations finales des sommets de la Mecque: ils étaient préparées à l’avance

Courrier arabe

Le ministre des Affaires étrangères qatari Cheikh Mohamed Ben Abderrahmane Al-Thani a annoncé que les déclarations du sommet arabe et de celui des états du Golfe étaient préparées à l’avance et qu’aucune négociation n’a été effectuée à leur sujet.

Le ministre qatari affirma, lors d’une interview télévisée, que le Qatar garde sa réserve sur les déclarations des sommets de la Mecque car ses termes contredisent la politique extérieure de Doha.

Il déclara à la chaîne « Al-Araby »: «Les sommets ont négligé les affaires importantes de la région comme la question palestinienne et la guerre en Libye et au Yémen, nous espérions que des bases de dialogue auraient été posées pour baisser les tensions avec l’Iran».

Il expliqua que les déclarations ont culpabilisé l’Iran sans proposer d’alternatives politiques pour régler le conflit avec lui, en plus du fait que l’Arabie saoudite adopte clairement les positions de Washington à l’encontre de Téhéran, «une politique qui ne prend pas les voisins en considération» déplora-t-il.

La Libye et le double jeu   

Le ministre qatari a aussi souligné que la déclaration n’évoque pas le conflit libyen alors que la situation doit être réglée par des interventions arabes et musulmanes, «Nous soutenons le Gouvernement d’union nationale en Libye mais certaines pays le reconnaissent comme partie légitime du pouvoir et au même temps approvisionnent les troupes de Khalifa Haftar», a-t-il dit.

Il déplora également l’hypocrisie politique abordée par certains pays en ajoutant: «Les pays qui ont imposé le blocus au Qatar exercent des pressions sur les autres pays afin de nous contredire, le Somalie, par exemple, est punie pour avoir choisi notre camp».

Notant que l’objection qatarie a suivi celle de l’Irak qui annonça à son tour :«Nous n’avons pas participé à la formulation de déclarations finales», exprimant sa désolation de la négligence des affaires importantes que les sommets auraient pu traiter et peut-être même régler.

En rappel, le Qatar avait participé aux sommets de la Mecque représenté par un haut comité présidé par le Cheikh Abdallah Ben Nacer Ben khalifa Al-Thani, le Premier ministre qatari, suite à une invitation reçu par le secrétaire du roi Salmane Ben Abdelaziz.

Des sommets organisés par le roi saoudien après les attaques des tankers saoudiens au large des côtes émiraties par des assaillants inconnus, où il accusa directement l’Iran d’être à l’origine des actes qui menaces la stabilité de la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos