vendredi, juin 25, 2021

«Le sommet d’al-Ula a permis aux relations entre les pays du Golfe de retourner à la normale», déclare le ministre qatari des Affaires étrangères

Courrier arabe

Le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Mohamed ben Abderrahman al-Thani, a affirmé, aujourd’hui mercredi, que « le 41èm sommet du Conseil coopératif des pays du Golfe (CCG), avait marqué le retour des relations entre toutes les parties, à l’état normal où elles étaient avant le déclenchement de la crise».

Lors d’une interview accordée à al-Jazeera, le ministre qatari indiqua : «Les parties manifestaient une volonté pour résoudre la crise, et avaient chargé l’Arabie saoudite pour les représenter», signalant que «le sommet d’al-Ula n’était pas seulement un succès pour le Qatar ou l’Arabie saoudite, mais pour tout le monde».

«Les problèmes entre le Qatar et les pays concernés sont de nature différente, et par conséquent, ils doivent être traités différemment», avait-il ajouté, en précisant que «le processus pouvait prendre du temps, mais les peuples se chargeront de les régler plus vite que les politiciens».

Il affirma : «Les conditions de la crise de 2017 où l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis (EAU), le Bahreïn et l’Égypte, avaient imposé le blocus au Qatar, sont différentes de la crise de 2014 », expliquant que «le conflit était différent et imposait une résolution différente».

Au sujet de la fermeture du bureau d’al-Jazeera, une des conditions imposées par les pays originaires du blocus de Doha, al-Thani a signala : «Le sujet d’al-Jazeera n’a pas été évoqué », affirmant que «la chaîne était la fierté du pays et que le Qatar garantissait la liberté d’expression».

Et concernant l’affaire de l’Iran, le ministre qatari signala que «les pays du CCG avaient diverses visions concernant l’Iran», et indiqua qu’«actuellement tout le monde cherchent des solutions pour calmer les tensions».

Il est à rappeler que le sommet du CCG s’est tenu dimanche le 5 janvier, dans la ville d’al-Ula, en Arabie saoudite, et souligna lors de son communiqué final l’importance du soutien et de la solidarité entre les pays du Golfe.

À la fin du sommet, Abderrahman al-Thani avait publié un tweet sur son compte officiel, signalant : «Aujourd’hui la page du conflit est tournée, avec un esprit de responsabilité et de lutte pour écrire une nouvelle page, gravant la solidarité et la collaboration pour le bien des peuples du Golfe et encourageant la lutte contre les défis auxquels est confrontée la région».

Il avait également remercié le Koweït pour ses médiations laborieuses et pour son rôle marquant qui a permis aux liens de se ressouder entre les pays du Golfe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos