lundi, juin 14, 2021

Le Soudan n’est plus classé comme un État parrain du terrorisme, affirme l’ambassade des États-Unis

La décision d’annuler la désignation du Soudan comme État parrain du terrorisme prendra effet à partir de ce lundi, 14 décembre, a fait savoir l’ambassade américaine à Khartoum.

C’est ce qui ressort de la déclaration publiée par l’ambassade des États-Unis sur sa page Facebook officielle.

L’ambassade a écrit sur sa publication en ligne : « Le délai de notification du Congrès limité à 45 jours a expiré, et le secrétaire d’État a signé un avis indiquant que l’abolition de la désignation du Soudan comme État parrain du terrorisme est effective dès aujourd’hui, 14 décembre. »

L’ambassade américaine a ajouté que cet avis avait été publié dans le Registre Fédéral.

Plus tard dans la journée, l’ambassadeur de Khartoum à Washington, Noureddine Sati, a écrit dans un tweet : « Félicitations, la révocation du Soudan de la liste du terrorisme est confirmée. »

L’ambassadeur Sati a d’ailleurs ajouté : « Le Secrétaire d’État américain (Mike Pompeo) annoncera officiellement dans les heures qui viennent que le Soudan a été révoqué de la liste du terrorisme. »

À la date du 23 octobre, le Premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok a remercié le Président américain, Donald Trump, d’avoir signé l’ordre exécutif stipulant la révocation du Soudan de la liste des pays parrainant le terrorisme.

Le 25 novembre dernier, l’ambassadeur du Soudan aux États-Unis, Noureddine Sati, a annoncé que le nom de son pays serait retiré de cette liste le 11 décembre.

Au 30 novembre, le chef du Conseil de souveraineté de transition, Abdel Fattah al-Burhan, a discuté avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, lors d’un appel téléphonique, des procédures pour retirer le Soudan de la liste des pays parrainant le terrorisme.

L’immunité internationale est émise par le Congrès, de sorte que le Soudan ne sera pas poursuivi à l’avenir devant les tribunaux américains pour payer une indemnité ayant trait à des actes terroristes.

Depuis 1993, les États-Unis ont inclus le Soudan sur la « liste des États soutenant le terrorisme », pour avoir accueilli à l’époque Oussama Ben Laden, l’ancien leader, aujourd’hui décédé, de l’organisation terroriste « Al-Qaïda ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos