dimanche, janvier 24, 2021

Le Soudan proclame 3 jours de deuil national suite au décès d’al-Mahdi

Le Conseil des ministres soudanais a déclaré le deuil national pour une durée 3 jours, suite au décès de Sadeq al-Mahdi, âgé de 85 ans. Le chef du Parti Oumma, et l’ancien Premier ministre du Soudan a succombé à une infection par le coronavirus.

Faisant l’éloge funèbre du défunt, l' »Association des professionnels soudanais », a déclaré dans un communiqué que : « Al-Mahdi était une personne inspirée en toutes circonstances. Il portait un intérêt constant aux affaires publiques ».

Pour sa part, le ministre soudanais des affaires religieuses et des dotations, Nasreddin Mufreh, a déclaré dans un communiqué : « Aujourd’hui, nous tournons une des pages de la pensée, de la sagesse, de la discipline, de la noblesse morale, de l’ascétisme et de l’élévation morale au-dessus des péchés mineurs et majeurs ».

Le Parti Oumma a de son côté annoncé dans un communiqué, que le corps de son dirigeant sera enterré vendredi matin à Omdourman, la seconde plus grande ville du pays après la capitale Khartoum, et ce, immédiatement après le retour de sa dépouille des Émirats arabes unis, où il était soigné.

Al-Mahdi est un homme politique et un intellectuel, né en décembre 1935 à Omdourman. Il était titulaire d’une maîtrise en économie, obtenue à l’Université d’Oxford en 1957.

Al-Mahdi a été le dernier Premier ministre démocratiquement élu, avant d’être évincé en 1989 suite au coup d’État militaire qui a porté Omar el-Bechir au pouvoir. Celui-ci a été démis de la présidence le 11 avril 2019 après des manifestations populaires massives qui ont forcé le commandement militaire à l’écarter du pouvoir.

Le défunt disposait d’une profonde expérience politique et économique et a assumé la fonction d’imam des Ansar (Soufi), l’un des plus grandes mouvements religieux du Soudan. Il a aussi assumé la direction du Front national uni, après la mort de son père, Siddik al-Mahdi, en 1961, avant d’être élu Premier ministre du Soudan entre 1966 et 1967, puis entre 1986 et 1989.

L’ancien Premier ministre a été l’auteur de plusieurs livres dont notamment : « La question du Sud-Soudan », « Un djihad pour l’indépendance » et « Les punitions de la charia et leur situation dans le régime islamique ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos