Le ministère vénézuélien des Affaires étrangères a exprimé son rejet de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté d’Israël sur le Plateau du Golan.

Dans un communiqué, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a fait savoir que Caracas considère cette décision comme une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Arreaza a affirmé sur son compte Twitter le rejet catégorique du Venezuela de cette décision qui est contraire aux résolutions du Conseil de sécurité et à la Charte des Nations Unies.

Le président américain Donald Trump a signé, lundi, en présence du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, un décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le Plateau du Golan.

Israël a occupé le Plateau du Golan en 1967. En 1981, le parlement israélien a adopté une loi l’annexant à Israël, mais la communauté internationale considère toujours la région comme un territoire syrien occupé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here