mercredi, octobre 28, 2020

L’économiste et homme politique lituanien Gitanas Nauseda remporte largement les élections présidentielles

L’économiste de 55 ans Gitanas Nauseda, novice en politique, a largement remporté l’élection présidentielle en Lituanie dimanche, sa rivale Ingrida Simonyte reconnaissant sa défaite à l’issue d’une campagne marquée par la question des inégalités sociales.

« J’ai félicité Gitanas et lui ai souhaité le succès pour rassembler la nation lituanienne », a dit Mme Simonyte à la télévision publique LRT.

Tant Nauseda que Simonyte soutiennent fermement l’appartenance de la Lituanie à l’UE et à l’OTAN, vues comme des bastions protecteurs face à la Russie, surtout depuis l’occupation de la Crimée en 2014.

En marquant leur préférence pour ces deux candidats de centre droit, les Lituaniens ont montré que le courant populiste et eurosceptique était faible dans leur pays.

M. Nauseda était crédité de 70,64 % de voix contre 27,95 % à sa rivale, ex-ministre des Finances proche des conservateurs, selon les résultats de 1521 bureaux de vote sur 1972. Il doit succéder à Dalia Grybauskaite, arrivée au bout de son deuxième et dernier mandat.

Dans ses premières déclarations, M. Nauseda a une nouvelle fois promis de réduire la fracture entre riches et pauvres et de chercher à renforcer la confiance entre les provinciaux et les habitants de la capitale Vilnius.

« Je ne veux pas utiliser les termes de périphérie ou de province. Tous peuvent vivre dignement dans ce petit pays », a-t-il dit aux journalistes.

Par ailleurs, M. Nauseda a laissé entendre qu’il chercherait à adoucir la rhétorique de Vilnius à l’égard du Kremlin — souvent cible de propos durs de la présidente sortante — tout en affirmant que les relations avec Moscou ne s’amélioreraient que lorsque sa politique aurait changé à l’égard de l’Ukraine.

« Si la situation de l’Ukraine reste ce qu’elle est, il sera très difficile d’améliorer les relations avec notre voisin oriental, parce que nous considérons cette situation comme un signe d’agression à l’égard d’un pays voisin et nous ne pouvons le tolérer », a-t-il dit.

Réduire les inégalités:

Selon les analystes, M. Nauseda doit en partie son succès à sa position de candidat indépendant, au-dessus des partis et des querelles politiques.

Cette opinion pouvait être entendue aussi parmi les électeurs interrogés par l’AFP. Pour un habitant de Vilnius âgé de 25 ans, Jonas Jovaisas, un candidat sans parti était le meilleur choix pour conduire le pays.

« Il ne dépend d’aucun parti et cela l’aidera à travailler avec n’importe quel Parlement, avec n’importe quel gouvernement », a-t-il déclaré, après avoir voté.

Le thème des inégalités avait dominé la campagne électorale, les deux candidats de centre droit en lice au deuxième tour promettant de les réduire, tout en évitant la dérive populiste, dans ce pays balte de 2,8 millions d’habitants dont près de 30 % risquent la pauvreté ou l’exclusion sociale, surtout à la campagne.

SourceLe Devoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...

L’Iran renforce sa défense aérienne à la frontière avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie

L'armée iranienne a annoncé mardi le renforcement des unités des Forces aériennes dans le nord-ouest du pays, suite à l'escalade des tensions dans la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan. Selon le commandant général de la défense...

Accord de normalisation : Des négociations entre Israël et 5 pays arabes à l’issue...

Le ministre israélien des Renseignements, Eli Cohen, a déclaré que des négociations entre Tel Aviv et 5 pays arabes seront intensifiées en vue de normaliser les relations. C'est ce qui...

Le Qatar et le gouvernement libyen signent un accord sécuritaire, dénoncé par les milices...

Le Qatar et le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) ont signé lundi, un accord sécuritaire, au moment où les milices de Khalifa Haftar dénoncent «des...