dimanche, juin 13, 2021

L’émir du Qatar a invité al-Sissi à se rendre à Doha, affirme la Présidence égyptienne

L’émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a invité mardi le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi à se rendre à Doha.

C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Présidence égyptienne publié après qu’Al-Sissi a reçu le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abdul Rahman Al Thani, portant une lettre de l’émir du pays.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, et le chef des renseignements généraux Abbas Kamel, ainsi que le chef du service de sécurité de l’État qatari, Abdullah Al-Khulaifi, ont pris part à cette rencontre.

Le communiqué présidentiel a indiqué que le ministre des Affaires étrangères du Qatar, arrivé pour une visite de deux jours au Caire, « a transmis au président égyptien une lettre manuscrite de l’émir du Qatar, invitant Al-Sissi à se rendre à Doha ».

« Nous exprimons notre aspiration à intensifier les discussions entre les deux pays sur les moyens de développer les relations bilatérales, discuter de l’évolution des situations régionales et internationales, et coordonner les positions les concernant, d’une manière qui serve les aspirations des deux pays », lit-on dans la lettre susmentionnée.

La même source n’a pas précisé la position d’Al-Sissi quant à cette invitation. Néanmoins, il convient de signaler qu’elle serait sa première visite au Qatar depuis son élection à la Présidence en 2014.

En mars dernier, il s’agissait de la première visite effectuée par le ministre qatari en Égypte depuis 2017, après des années de rupture entre les deux pays.

Le 5 janvier, la déclaration «Al-Ula» a été publiée par le 41e Sommet du Golfe dans la ville d’Al-Ula, au nord-ouest de l’Arabie saoudite, annonçant la fin d’une grave crise qui a éclaté en 2017, entre le Qatar d’une part, et l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte, d’autre part, et qui concernait notamment la fermeture de l’espace aérien et la rupture des relations.

Le 23 février, deux délégations officielles du Qatar et de l’Égypte se sont entretenues au Koweït sur les mécanismes et procédures conjoints de mise en œuvre de la «Déclaration de réconciliation du Golfe», au milieu des louanges entre l’Égypte et le Qatar pour le développement des relations depuis l’achèvement de la réconciliation.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos