lundi, mai 23, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

L’Émir du Qatar : « Le dialogue est le moyen de parvenir à un accord entre les producteurs et les consommateurs de gaz »

L’Émir du Qatar, le Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a souligné, mardi, que le dialogue est le meilleur moyen de parvenir à un consensus, de renforcer la coopération et de protéger les intérêts des producteurs et des consommateurs de gaz naturel.

C’est ce qui ressort du discours de clôture du sixième Forum des pays exportateurs de gaz naturel, qui se tient sous le slogan « Gaz naturel : tracer l’avenir énergétique » dans la capitale qatarie, Doha.

Al-Thani a déclaré que « l’État du Qatar salut le travail avec tout le monde pour répandre le bien, la sécurité et la stabilité à tous les peuples à travers le monde ».

Le Sommet a réuni les Présidents de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune, de l’Iran, Ebrahim Raïssi, du Mozambique, Filipe Nyusi et de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Le Premier ministre libyen, Abdelhamid Dbeibeh, et le Premier ministre de Trinité-et-Tobago, Keith Rowley ont également participé au Forum.

Le Forum des pays exportateurs de gaz a été créé en décembre 2008 en tant qu’organisation intergouvernementale, basée à Doha, dont la mission est d’établir un cadre pour l’échange d’expériences et d’informations entre les États membres et d’élever le niveau de la coopération et de la coordination entre eux.

Entre autres objectifs, le forum vise à établir un mécanisme pour créer un dialogue constructif entre les producteurs et les consommateurs de gaz, afin d’atteindre la stabilité et la sécurité en ce qui concerne l’offre et la demande sur les marchés du gaz naturel dans le monde.

Le forum compte 11 pays membres qui sont l’Algérie, la Bolivie, l’Égypte, la Guinée équatoriale, l’Iran, la Libye, le Nigéria, le Qatar, la Russie, Trinité-et-Tobago et le Venezuela, en plus des pays ayant le statut de membres observateurs, qui sont l’Angola, l’Azerbaïdjan, l’Irak, la Malaisie, la Norvège, le Pérou et les Émirats arabes unis.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos