vendredi, avril 23, 2021

Les conditions de détention aux Émirats arabes unis poussent un activiste vers la grève de la faim

Courrier arabe

Amnesty international a déclaré que le célèbre activiste émirati des droits de l’homme «Ahmed Mansour» avait fait appel à la grève de la faim, depuis plus de trois semaines, en protestant contre les conditions de sa détention.

En 2018, Ahmed Mansour a été condamné à 10 ans de prison, avoir été jugé coupable de plusieurs crimes, dont la publication de rumeurs sur les réseaux sociaux, l’humiliation des Émirats arabes unis et de ses symboles, et nuire à l’image nationale étrangère en étaient les principales.

En mai dernier, et en commentaire sur une grève de faim que l’activiste avait entrepri à l’époque, les autorités émiraties avaient affirmé que «le détenu allait bien et qu’il suivait régulièrement des contrôles médicaux, et qu’il n’y avait aucune grève».

Le célèbre activiste qui a obtenu le prix «Martin Inalz» des défenseurs du droit de l’homme en 2015, a été interpellé en 2017 par les autorités émiraties, pour être condamné en 2018, au milieu de dénonciations internationales et humanitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos