jeudi, avril 15, 2021

Les Émirats arabes unis assurent « leur collaboration future avec l’administration Biden pour réduire les tensions dans la région »

Les Émirats arabes unis ont assuré, samedi, qu’ils étaient déterminés à « travailler en étroite collaboration » avec la nouvelle administration américaine pour réduire les tensions dans la région.

C’est ce qui ressort d’un entretien téléphonique entre le ministre des affaires étrangères des EAU, Abdullah bin Zayed, et l’envoyé spécial américain pour l’Iran, Robert Malley, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères émirati.

Lors de cet entretien, Abdullah bin Zayed a déclaré que son pays s’engageait à renforcer les relations et à travailler en étroite collaboration avec l’administration du président américain Joe Biden en vue de réduire les tensions dans la région, d’entamer un nouveau dialogue et de consolider les mécanismes de coopération dans le cadre de l’accord de normalisation.

Les deux parties ont également discuté « des relations stratégiques entre les deux pays ainsi que de l’évolution de la situation dans la région et d’un certain nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun et de coopération visant à consolider les bases de la sécurité et de la stabilité dans la région ».

Les relations entre l’Iran et les Émirats Arabes Unis connaissent des tensions politiques, liées aux trois îles émiraties (Petite Tunb – Grande Tunb – Abu Musa) situées dans le détroit d’Ormuz, à l’entrée du Golfe Persique, dont l’Iran a pris le contrôle en 1971 suite au retrait des forces britanniques de la région.

La région connaît également un état de tension. Washington et les capitales du Golfe, notamment Riyad, accusent Téhéran de cibler les navires et les installations pétrolières du Golfe et de menacer la navigation maritime, ce que l’Iran réfute, proposant de signer un accord de « non-agression » avec les Etats du Golfe.

Avec l’arrivée de l’administration Biden, bon nombre de voix se sont élevées pour exprimer leur optimisme quant à la réduction de cette tension.

Selon le même communiqué, le ministre des affaires étrangères des EAU s’est entretenu du développement des relations avec son homologue américain Anthony Blinken, lors d’un précédent entretien téléphonique (dont la date n’a pas été précisée).

Lors de cet échange, bin Zayed et Blinken ont souligné la profondeur des relations entre les Emirats et les Etats-Unis et le constant développement de la coopération entre les deux pays amis dans tous les domaines.

L’ambassadeur des Émirats Arabes Unis aux États-Unis, Yousef Al-Otaiba, avait exprimé il y a quelques jours la confiance de son pays dans la conclusion de l’accord sur les avions F-35, après que l’administration Biden ait remis en question certaines ventes d’armes américaines à d’autres pays.

Le dernier jour de l’ancien président Donald Trump au pouvoir, les EAU ont conclu des accords pour acheter jusqu’à 50 chasseurs F-35, 18 drones armés et d’autres équipements de défense, pour une valeur de 23 milliards de dollars.

Les responsables américains ont toutefois indiqué, en janvier dernier, que la nouvelle administration avait décidé de « suspendre temporairement la mise en œuvre de certaines des ventes d’armes prévues aux alliés des États-Unis en vue de les réévaluer ».

Les EAU ont reçu la promesse de pouvoir acquérir des avions furtifs F-35, après avoir conclu un accord de normalisation des relations avec Israël en août dernier, après une médiation américaine.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos