mardi, juillet 14, 2020

Les Émirats arabes unis gratifient le régime d’al-Assad et se félicitent pour leurs relations avec lui

Courrier arabe

Lundi, le responsable émirati chargé des affaires à Damas, «Ibrahim al-Noimi», a souhaité que la sécurité et la stabilité revienne en Syrie, «sous la sage direction du président Bachar al-Assad», en évoquant les relations spéciales de ce dernier avec les Émirats arabes unis (EAU).

Les propos, rapportés par l’agence de presse du régime syrien «SANA», ont été lancés lors d’une réception organisée par l’ambassade des EAU en Syrie, à l’occasion du 48ème anniversaire de la fête nationale émiratie.

«Les relations émirato-syriennes sont solides et spéciales» ajouta «Ibrahim al-Noimi», qui remercia le gouvernement et le peuple syrien pour «leur accueil chaleureux réservé au personnel émirati».

Le soutien émirati sans limites

Depuis un certain moment, des rapports médiatiques parlent de collaborations secrètes entre le régime syrien et les EAU, évoquant même qu’Abu-Dhabi avait recruté des combattants russes, et d’autres pays, pour les joindre aux milices de Bachar al-Assad et ses fidèles.

De même, des médias proches du régime syrien avaient précédemment, mentionné le rôle des EAU comme médiateur, visant à établir une réconciliation politique entre l’Arabie saoudite et le régime d’al-Assad.

La reconnaissance du régime

De sa part, le vice-ministre des Affaires étrangères du régime syrien «Fayçal Mokdad» a évoqué «la profondeur des relations entre Damas et Abu-Dhabi», et déclara que «la Syrie n’oubliera jamais que les EAU, l’avaient soutenu dans sa guerre contre le terrorisme et qu’ils avaient ouvert leurs portes aux réfugiés».

Sur ce, il importe de noter que le ministère émirati des Affaires étrangères avaient annoncé le 27 décembre 2018, la réouverture de son ambassade à Damas.

Abou Dhabi affirma à l’époque que la démarche visait à renforcer les relations des deux pays, bien que l’idée de forger une alliance avec le régime baasiste soit critiquée par les ONG, à cause des terribles crimes de guerre qu’il a commis contre son peuple, depuis le déclenchement de la révolution en 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arrêté à l’aéroport Djerba-Zarzis, un professeur à la Sorbonne subit un mauvais traitement des...

Le maître de Conférences à l'université de la Sorbonne et l'ex-conseiller de l'ancien président de la République, Mohamed Hnid, a été arrêté, ce dimanche,...

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...