dimanche, octobre 24, 2021

Les Émirats arabes unis ont transféré les équipements d’une base militaire vers le Yémen et sur les frontières de la Libye

Courrier arabe

Une enquête médiatique menée par al-Jazeera a signalé que «les Émirats arabes unis (EAU) avaient démantelé leur base militaire qui se trouve en Érythrée, transportant ses équipements militaires vers l’île yéménite, Myoun et vers la base militaire égyptienne Sidi Brani, qui se trouve à proximité des frontières avec la Libye».

Le site « al-Jazeea.net » indiqua que «l’enquête fut réalisée en collaboration avec une équipe spécialisée dans l’analyse des images prises par satellites», signalant que «les mouvements étudiés dataient du 28 décembre 2020 au 2 mars 2021».

«Selon les images, les EAU ont démantelé la base militaire qui se trouve à Assab, en Érythrée, transportant un système Patriot, des drones, et des véhicules militaires de type Tiger vers le port de la ville», avait-il noté, en indiquant que «la base d’Assab comptait 2349 véhicules le 23 janvier, et n’en avait que 1008, le 4 février».

Déménagement vers le Yémen et les frontières égyptiennes avec la Libye

Il ajouta : «Simultanément, d’autres images démontrent qu’une piste d’atterrissage de 1800 m fut construite à Mayoun au Yémen».

Le site signala également : «Des images signalent que le navire de transport émirati (Jabal Ali 7), fut localisé le 23 janvier dernier, dans le port d’Assab, transportant les équipements de la base militaire démantelée», et précisant que «le même navire était parti du port militaire d’al-Fojaira aux EAU, où sa dernière parution date du 28 décembre 2020, avant de disparaître des radars».

«Le navire était parti du port d’Assab vers celui d’Alexandrie, activant le mode camouflage de temps à autre, ce qui a fait de son traçage une tâche difficile», avait poursuivi le site.

Il affirma que «1300 véhicules militaires de type Tiger, ainsi que des canons de type G6, furent transportés depuis la base d’Assab vers celle de Sidi Brani, en Égypte», indiquant que «les cargaisons furent transportés par train, comme le démontrent 3 vidéos ayant filmé les mouvements des wagons chargés d’équipements militaires, depuis plusieurs positions, d’Alexandrie à Sidi Brani, à proximité des frontières avec la Libye».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos