samedi, juin 12, 2021

Les Émirats arabes unis sont responsables du chaos et de tous les troubles en Libye, au Yémen et en Chine, affirme un rapport américain

Courrier arabe

Un rapport américain a traité les violations commises par les Émirats arabes unis (EAU) en Libye, au Yémen et en Chine contre la minorité des Ouighours, sous le mandat du président américains, Donald Trump, appelant le nouveau président, Joe Biden, «à changer de politique avec ce pays Tyran».

L’Institut américain, Responsible Statecraft, a signalé lors d’un rapport publié mercredi, 31 janvier, que «les EAU avaient dépensé des sommes colossales à Washington pour se présenter comme étant le pilier de la stabilité et du développement au Moyen-Orient, alors qu’ils étaient en réalité responsables du chaos et de tous les troubles».

«Biden doit changer de politique»

«Les actions néfastes commises par le prince héritier des EAU, Mohamed ben Zayed, avec le soutien de Trump et de Pompeo, le secrétaire d’État des États-Unis, avaient mis en péril les intérêts des États-Unis au Moyen-Orient», avait noté le rapport.

Il indiqua que «le nouveau président américain, Joe Biden, avait promis de revoir la relations des États-Unis avec les régimes tyrans dont celui des EAU se trouvent en tête».

Il expliqua : «Biden sait bien que pour construire une défense et inverser le parcours tracé par Trump, il devra faire face aux EAU, Israël et aux groupes de pression, et devra aussi payer les experts aux centres de recherche», appelant Biden «à tenir ses promesses».

Le rapport demanda également à l’administration de Biden de limiter la vente des armes américaines et le soutien diplomatique accordé aux EAU, déplorant le fait que «la vente d’arme avait permis à Abou Dhabi de créer des crises humanitaires et de menacer la stabilité régionale».

Les violations en Libye

Au sujet des violations commises en Libye, le rapport a signalé que «les actions d’Abou Dhabi contredisaient la politique américaine».

«Les Émirats arabes unis violent constamment le blocus d’armement imposé en Libye, en finançant et en fournissant des armes au roi de la guerre, le dissident Khalifa Haftar, lors de l’offensive qu’il avait menée contre Tripoli», avait-il noté, en signalant que «les EAU avaient également financé les mercenaires de Wagner qui se battent pour Haftar, construit une base militaire privée en Libye et déployé des drones pour mener des frappes illégales, causant la mort de dizaines de civils libyens».

La tragique guerre au Yémen

Le rapport souligna aussi que «le rôle joué au Yémen par les EAU était très sombre», expliquant que «bien qu’elle ait annoncé le retrait de ses troupes, Abou Dhabi fait toujours partie de la guerre en cours».

«Des personnalités proches de ben Zayed se sont impliquées dans l’assassinat de dirigeants politiques yéménites», avait-il indiqué, en soulignant aussi : «Les Emiratis dirigeaient des centres de détention secrets où des tortures et des assassinats étaient pratiqués, comme le confirment plusieurs rapports», et en rappelant que «les EAU avaient également mené plusieurs attaques aléatoires contre les civils, les hôpitaux, les écoles, les universités et les zones urbaines».

Des complots contre les Ouighours de Chine

Le rapport affirma également que «les EAU avaient comploté avec la Chine pour arranger des arrestations collectives des membres de la minorité musulmane des Ouïghours».

«Les autorités émiraties ont expatrié les ouïghours vers la Chine, bien qu’elles savaient qu’un sort tragique les attendait là-bas», avait-il noté.

Au final, il souligna que «ben Zayed s’était entouré de personnalités américaines, qui lui ressemblent», citant «George Nader, qui fut condamné pour agressions sexuelles contre mineurs, Erik Prince, qui dirige la compagnie de mercenaires et Eliot Broodway, condamné pour corruption et impliqué dans d’innombrable fiascos».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos