dimanche, octobre 24, 2021

Les États-Unis annoncent la fin du soutien des opérations militaires au Yémen

Les États-Unis ont annoncé, jeudi, la fin du soutien de la guerre menée par l’Arabie saoudite au Yémen.

C’est ce qui ressort d’un communiqué officiel de la Maison Blanche, suivi d’une conférence de presse du président américain Joe Biden, tenue au siège du département d’État à Washington.

« La diplomatie américaine a repris son efficacité. Nous allons reconstruire nos alliances et frayer la voie au dialogue avec tout le monde. Nous défendrons aussi les droits de l’homme », a déclaré le président américain.

Plus tôt jeudi, le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, avait fait savoir que Biden allait annoncer la fin du soutien aux opérations offensives au Yémen et désigner un nouvel émissaire spécial dans ce pays. Il s’agit du diplomate Timothy Lenderking, qui dispose d’une grande expérience dans les affaires du Golfe et du Yémen.

Il a souligné que la décision a été prise à l’issue d’une discussion avec des responsables saoudiens et émiratis, en vue d’éviter un effet de surprise.

Il est à noter que la décision américaine est intervenue quelques heures après que l’Agence Anadolu a publié en exclusivité les déclarations d’une source diplomatique yéménite de haut rang, selon lesquelles l’administration de Biden étudie la nomination d’un envoyé spécial au Yémen. Cette question est, en effet, l’une des priorités de la politique étrangère américaine au cours de la période à venir.

D’autre part, Biden a souligné que Riyad continue d’être un allié important de Washington. « L’Arabie saoudite est notre alliée. Elle est confrontée à des menaces, et nous continuerons à la soutenir pour protéger son territoire des attaques des groupes soutenus par l’Iran », a lancé le président américain.

Selon le conseiller présidentiel, Joe Biden va aussi confirmer le «gel» du retrait partiel des troupes américaines d’Allemagne engagé par Donald Trump qui avait annoncé en juin vouloir diminuer grandement le nombre de soldats américains stationnés en Allemagne, souhaitant les faire passer à 25 000.

Le conflit au Yémen oppose depuis 2014 les forces du gouvernement reconnu par la communauté internationale, aux rebelles Houthis, soutenus par l’Iran et qui ont pris le contrôle d’une partie du territoire, dont la capitale Sanaa. La situation s’est encore compliquée avec l’intervention du voisin saoudien en 2015, dirigeant une coalition arabe qui mène des opérations militaires pour soutenir les forces pro-gouvernementales.

Cette coalition militaire est accusée de nombreuses bavures envers les civils dans son intervention auprès du gouvernement yéménite contre les rebelles Houthis, appuyés par l’Iran.

La guerre au Yémen en cours pour la sixième année consécutive a coûté la vie à 233 000 personnes, tandis que 80% de la population d’environ 30 millions de personnes, dépend de l’aide pour survivre dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations Unies.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos