jeudi, avril 15, 2021

Les États-Unis appellent les Houthis à cesser d’attaquer l’Arabie saoudite

Washington a appelé lundi le groupe houthi à arrêter immédiatement ses attaques militaires sur le territoire de l’Arabie saoudite et à l’intérieur des territoires yéménites.

C’est ce qu’a indiqué le communiqué du département d’État américain, au lendemain des attaques lancées par les Houthis sur le territoire saoudien et à l’intérieur du Yémen.

Le communiqué a appelé « les Houthis à arrêter immédiatement les attaques qui affectent les civils à l’intérieur de l’Arabie saoudite et les attaques militaires sur le territoire du Yémen, qui ne font qu’apporter plus de souffrance au peuple yéménite ».

Et d’ajouter : « Alors que le président (Joe Biden) prend des mesures pour mettre fin à la guerre au Yémen et que l’Arabie saoudite soutient un règlement négocié du conflit, les États-Unis sont profondément préoccupés par les attaques incessantes des Houthis ».

Les États-Unis ont également exhorté « les Houthis à s’abstenir de toute déstabilisation, et à démontrer leur détermination à participer de manière constructive aux efforts de l’envoyé spécial de l’ONU Martin Griffiths pour instaurer la paix ».

Le communiqué du département d’État américain a conclu en affirmant qu’ : « Il est temps maintenant de mettre fin à ce conflit ».

Jusqu’à 07 h 20 GMT, le groupe houthi n’avait encore émis aucun commentaire concernant le communiqué du département d’État américain.

La Coalition arabe a annoncé dimanche la destruction de quatre drones bourrés d’explosifs lancés par les Houthis vers l’Arabie saoudite. Dans ce même contexte, un tir de missile balistique houthi a fait trois morts civils et trois autres blessés dans la ville yéménite de Marib (est).

Deux semaines après son entrée à la Maison-Blanche, le nouveau président américain, Joe Biden, a annoncé qu’il arrêterait les ventes d’armes qui devaient servir à la guerre au Yémen et que les États-Unis cesseraient de soutenir les actions pouvant favoriser la poursuite de ce conflit.

Depuis environ 7 ans, les Yéménites espèrent une paix durable qui conduirait à une solution à la crise de leur pays, où des millions de personnes sont menacées par le spectre de la famine dans l’une des pires crises humanitaires au monde.

Le Yémen est en proie à une guerre entre les forces gouvernementales soutenues par une coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite et le groupe Houthi soutenu par l’Iran, qui a fait 233 000 morts. 80 % de la population, soit environ 30 millions de personnes, sont devenues dépendantes des aides pour survivre, selon les Nations unies.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos