samedi, janvier 23, 2021

Les Etats-Unis critiquent le silence européen concernant le rôle joué par la Russie, les Emirats arabes unis et l’Égypte en Libye

Courrier arabe

Le chef du bureau des affaires du Proche-Orient au Département d’État américain, David Schenker, a signalé que le silence de l’Europe alors que la Russie, l’Égypte et les Emirats arabes unis (EAU) envoient des armes en Libye, «affirme que ces pays n’appliquent pas sérieusement le blocus d’armement imposé à la Libye».

Lors d’une réunion, tenue jeudi en vidéo conférence, avec la participation de spécialistes et de chercheurs, et dont le New York Times avait rapporté les détails, Schenker indiqua que «l’Europe pouvait faire plus, concernant les violations commises par la Russie et d’autres pays comme les EAU et l’Égypte, à l’encontre du blocus d’armement imposé à la Libye par les Nations unies».

«Les Européens sont fiers de mener une mission en Méditerranée, mais ils se focalisent seulement sur les armes turques envoyés en Libye, et ne parlent pas des avions russes, ni des émiratis ou des égyptiens», avait-il ajouté, en signalant «qu’ils (les Européens) pouvaient convoquer toutes les parties du conflit lorsqu’une violation est commise et signalée».

Notons que l’Union européenne avait annoncé le lancement de l’opération Irini, le 31 mars dernier, dans le but de surveiller l’application du blocus d’arme imposé en Libye par les Nations unies depuis 2011.

Sachant toutefois que la Russie, les EAU et l’Égypte, ont été identifiés par de nombreux rapports internationaux comme étant la partie qui soutient la général à la retraite Khalifa Haftar et ses milices, la Turquie s’affiche comme étant le seule allié du GNA, la partie qui tente d’imposer un Etat civil et démocratique en Libye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos